OM : Malinovskyi a dit oui, McCourt a dit non

OM : Malinovskyi a dit oui, McCourt a dit non

Icon Sport

Ruslan Malinovskyi sera-t-il le 12e renfort de l'Olympique de Marseille lors de ce mercato ? Pour y parvenir, Pablo Longoria doit désormais ficeler un deal qui va permettre à l'OM de payer une fortune à l'Atalanta.

Igor Tudor n’a pas la main dans le marché des transferts de l’OM, mais le successeur de Jorge Sampaoli espère que son président réussira un dernier et superbe coup d’éclat en recrutant Ruslan Malinovskyi. Le milieu de terrain ukrainien de l’Atalanta est très tenté de rejoindre l’Olympique de Marseille et la Ligue 1, au point même d’avoir déjà donné un accord aux dirigeants phocéens sur les contours d’un possible futur contrat. Alors que le mercato s’achève jeudi à 23 heures, le temps presse et cela n’aide pas le vice-champion de France. Car la réalité financière est là, Frank McCourt ne veut pas mettre un euro de plus dans les caisses de l’OM alors qu’il a déjà consolidé les comptes au début de l’été, et pour convaincre le club italien il va falloir payer 25 millions d’euros…ou alors intégrer un joueur dans l’opération. Et c’est là que le dossier coince.

L'OM doit vendre pour acheter Malinovskyi

Dans un premier temps, Pablo Longoria avait proposé à l’Atalanta d’intégrer Cengiz Under dans le transfert de Ruslan Malinovskyi, mais le joueur turc de l’OM n’a pas validé cette piste. Comme le précise L’Equipe, Gian Piero Gasperini n’était pas très chaud non plus pour faire venir Cengiz Under, et cette option a donc été mise de côté. Le quotidien sportif précise que lundi l’OM et le club de Bergame ont repris timidement les négociations, mais aucun accord financier ne semble possible tant l’Atalanta reste ferme sur ce prix de 25 millions d’euros. Il va donc falloir que l’Olympique de Marseille vende un ou plusieurs jours pour ficeler la venue de Ruslan Malinovskyi. Les regards se tournent désormais vers Bemba Dieng, Jordan Amavi et Cédric Bakambu.