OM : Luis Campos à Marseille, le doute l'habite

OM : Luis Campos à Marseille, le doute l'habite

Photo Icon Sport

Ce lundi matin, les supporters de Lille ont appris une très mauvaise nouvelle. Aux commandes du recrutement des Dogues depuis 2017, Luis Campos souhaite quitter le Nord.

Un coup dur pour le projet de Gérard Lopez, qui reposait en grande partie sur les réseaux infinis de Luis Campos, l’as du recrutement. Bien évidemment, il n’a pas fallu longtemps pour que le nom du Portugais soit associé à l’OM, qui recherche activement un directeur général chargeur du football afin de remplacer Andoni Zubizarreta. Et si RMC indiquait ce lundi matin que les relations étaient tendues entre Jacques-Henri Eyraud et Luis Campos depuis de longues années, Manu Lonjon explique de son côté qu’il n’est toutefois pas impossible de voir l’ancien dirigeant de l’ASM poser ses valises à Marseille dans les semaines à venir.

« Il avait failli signer à l'OM, il avait été très proche de s'engager avec l'OM au début de l'ère McCourt. Mais à l'époque, il avait eu un problème de connexions et de discours avec Eyraud. Au final, Campos avait choisi un autre projet, en l'occurrence celui de Lille. Mais il trouve toujours que l'OM est un grand club. Reconstruire l'OM pourrait être un projet qui l'intéresse dans le futur. Ça ne veut pas dire qu'il va arriver la semaine prochaine. Mais ce n'est pas une fin de non-recevoir. Campos n'a pas dit : ‘Non, c'est mort pour l'OM'. C'est plutôt un point positif. Ça peut donner de l'espoir à l'OM. Il ne fait pas ses projets pour l'argent, même s'il en gagne énormément. Car sinon, il serait déjà au Real ou à Manchester United... Dire que le projet de l'OM n'est pas celui qui va lui rapporter le plus d'argent, c'est vrai, mais il n'est pas dicté par ça. Lui, il n'est pas directeur sportif, il est juste conseiller du président, donc il pourrait très bien être un ‘directeur du football'... C'est quelque chose qui pourrait se faire » a indiqué le journaliste via sa chaîne YouTube. Tout n’est donc pas mort dans ce dossier en dépit des relations très fraiches entre Luis Campos et Jacques-Henri Eyraud.