OM : Les Ultras se rebellent après cette décision injuste de la LFP

OM : Les Ultras se rebellent après cette décision injuste de la LFP

Photo Icon Sport

Dimanche à l’occasion du match entre l’Olympique de Marseille et Dijon, le bas du virage sud du Stade Vélodrome était fermé.

En effet, la LFP avait décidé de sévir suite aux fumigènes craqués durant le match Marseille-PSG (0-2). Mais dans un communiqué, les Ultras ont haussé le ton, après ce qu’ils considèrent comme une décision injuste. Effectivement, ils ne comprennent pas comment leur secteur du stade a pu écoper d’une sanction de deux matchs, d’autant que les tribunes latérales n’ont pas été sanctionnées. C’est pourtant de ces tribunes latérales en question qu’ont été lancées les nombreuses boules de papier sur Neymar durant la rencontre.

« Nous déplorons la sévérité de cette décision et l'amalgame qui a été fait entre fumigènes et jets d'objets. Les premiers sont effectivement de notre fait et nous en prenons l'entière responsabilité. Ils n'ont pas été jetés sur la pelouse et n'ont occasionné aucun incident (ni blessé, ni retard du coup d'envoi). Les projectiles eux sont partis des latérales et ont fini sur la pelouse et atterri sur des joueurs. Nous constatons que nous sommes les seuls sanctionnés. Et en plus ce n'est pas par un, mais par deux huis clos » ont expliqué les Ultras de l’Olympique de Marseille, qui ne pourront pas s’installer en bas du virage sud du Stade Vélodrome contre Reims, dans trois semaines.