OM : Le flop Cuisance vite exfiltré ?

OM : Le flop Cuisance vite exfiltré ?

Icon Sport

En juillet dernier, André Villas-Boas fondait beaucoup d’espoirs sur la venue de Michaël Cuisance en provenance du Bayern Munich.

Dans le cadre du transfert de Bouna Sarr, l’Olympique de Marseille était parvenu à récupérer le milieu de terrain français sous la forme d’un prêt avec une option d’achat non-obligatoire estimée à 17 ME. Sur le papier, l’affaire semblait magnifique pour Marseille, Michaël Cuisance étant considéré comme l’un des espoirs du football tricolore à ce poste. Peu utilisé par Hans-Dieter Flick au Bayern Munich, le natif de Strasbourg avait une belle opportunité de démontrer son talent dans l’un des clubs les plus médiatiques de France. Mais l’histoire entre Michaël Cuisance et Marseille a tourné au fiasco

Malgré des qualités techniques évidentes, l’ancien meneur de jeu du Borussia Mönchengladbach n’est jamais parvenu à s’imposer, que ce soit sous les ordres d’André Villas-Boas ou de Nasser Larguet. C’est ainsi que selon les informations relayées par Calcio Mercato, le nouveau président olympien Pablo Longoria a d’ores et déjà fait le choix de ne pas lever l’option d’achat de Michaël Cuisance, lequel va donc revenir au Bayern Munich cet été. Loin d’avoir un budget illimité, l’Olympique de Marseille ne peut pas se permettre de prendre le risque de recruter un joueur aussi cher ayant démontré aussi peu de choses sur une saison complète en dépit d’un potentiel certain. Nul doute que le raisonnement de Pablo Longoria ne sera pas le même avec un joueur tel que Pol Lirola, prêté avec une option d’achat à 12 ME par la Fiorentina, et qui se montre totalement à son avantage depuis son arrivée au mois de janvier. Olivier Ntcham et Leonardo Balerdi sont également prêtés et pour l’heure, il est impossible de savoir ce que Jorge Sampaoli et Pablo Longoria décideront pour l’avenir de l’Argentin et de l’ancien joueur du Celtic.