OM : Le filou Longoria imite Labrune au mercato

OM : Le filou Longoria imite Labrune au mercato

Icon Sport

Malgré des moyens financiers limités, Pablo Longoria a activé plusieurs pistes onéreuses au mercato (Boga, Adli, Thiago Almada).

L’ambition du président de l’Olympique de Marseille étonne, dans un contexte financier difficile et alors que Frank McCourt n’a pas gagné au loto aux dernières nouvelles. Mercredi, Foot Mercato a dévoilé avec surprise l’intérêt du club phocéen pour Jérémie Boga, estimé à plus de 15 ME par Sassuolo. Avec quel argent l’OM peut-il bien se payer des joueurs de ce calibre ? La question a été posée sur Twitter à Mathieu Grégoire, correspondant permanent du journal L’Equipe à Marseille. Et pour l’insider, le président espagnol de 34 ans raisonne de la même manière qu’un certain Vincent Labrune à l’époque des gros investissements pour faire venir Giannelli Imbula, Michy Batshuayi, Florian Thauvin, Benjamin Mendy ou encore Mario Lemina. Explications…

Plus malins que Jacques-Henri Eyraud

« Longoria raisonne, comme Labrune, en valeur nette comptable : tu prends le montant du transfert (15M€) et tu intègres l’amortissement sur le nombre d’années de contrat (5, par ex). Dans tes comptes, le transfert ne vaut donc que 3 sur 2021-22, 3 sur le suivant etc » explique Mathieu Grégoire avant de poursuivre. « C’est ce que faisait ce coquin de Labrune: il payait ses transferts comme Thauvin ou Imbula en cinq fois, mais il demandait paiement cash aux Anglais pour Azpi, Rémy ou Mbia, histoire d’avoir une bonne trésorerie. Ce raisonnement vaut surtout pour jeunes joueurs, avec salaires modérés. Strootman, le combo âge, historique de blessures, montant du transfert, salaire, etc, cela donne un cocktail au goût d’huile de moteur. Ce mouvement, à ce prix, est une incroyable erreur » explique le journaliste, pour qui Pablo Longoria et Vincent Labrune ne jouent pas dans la même catégorie que Jacques-Henri Eyraud, lequel a commis une erreur fatale avec Kevin Strootman. Une erreur que Marseille risque de payer encore longtemps malgré la malice de son nouveau président…