OM : Interdiction de prolonger, le Milan prévient Kamara

OM : Interdiction de prolonger, le Milan prévient Kamara

Icon Sport

Cet été, les dirigeants de l’AC Milan ont timidement manifesté leur intérêt pour Boubacar Kamara lors du mercato.

En fin de contrat en juin 2022, le milieu défensif de l’Olympique de Marseille avait quelques courtisans mais à la grande surprise de Pablo Longoria, les offres ont été rares. En fin de mercato, Newcastle a tenté de rafler la mise, mais Boubacar Kamara a refusé de rejoindre les Magpies. Totalement concerné par le projet marseillais, le taulier de Jorge Sampaoli est maintenant en négociations avec Pablo Longoria afin de prolonger son contrat d’au moins une saison avec l’OM afin que son club formateur touche l’argent d’un transfert en cas de départ l’été prochain. Une situation que guette attentivement l’AC Milan, selon les informations récoltées par Calcio Mercato.

L'AC Milan rode autour de Kamara

Le média italien affirme que le club lombard reste intéressé par le profil de Boubacar Kamara, et pourrait concrètement se positionner dans le cas où les négociations entre l’entourage du joueur phocéen et les dirigeants de l’Olympique de Marseille n’aboutissent pas sur un accord. Le média est catégorique en affirmant que l’AC Milan ne déboursera pas un euro pour Kamara et ne tentera donc pas de le recruter sous la forme d’un transfert. Dans le cas où l’international espoirs français serait libre comme l’air en juin prochain en revanche, il y a fort à parier que Paolo Maldini et les dirigeants du Milan AC passeront à l’action. Il sera maintenant intéressant de voir si Pablo Longoria parviendra à se mettre d’accord avec l’entourage de Boubacar Kamara pour une prolongation de contrat. C’est logiquement le scénario rêvé pour le président de l’OM, qui refuse de voir l’un de ses meilleurs joueurs partir pour zéro euro. Fort heureusement, Kamara semble suffisamment reconnaissant envers son club formateur pour faire l’effort de prolonger et ainsi permettre à Marseille de s’y retrouver financièrement.