OM : Igor Tudor pousse Marcelo Bielsa à la casse

OM : Igor Tudor pousse Marcelo Bielsa à la casse

Icon Sport

L'OM a fini la phase aller du championnat avec 42 points. Un total impressionnant qui place les Phocéens à portée du PSG et de Lens. Cela met également Igor Tudor tout en haut de la hiérarchie des entraîneurs marseillais contemporains.

L'OM est inarrêtable en Ligue 1 depuis quelques temps. Les Marseillais viennent d'enchaîner une série de six succès consécutifs à cheval sur les années 2022 et 2023. Les victimes de la furia marseillaise furent Lyon, Monaco et dernièrement Lorient. Les coriaces bretons ont pourtant mené au Vélodrome samedi soir mais les hommes d'Igor Tudor ont retourné la situation sans trembler. Ils semblent bien difficiles à arrêter cette saison. Les chiffres le prouvent, cet OM avance à un rythme de champion ou presque. Sur 57 points possibles après 19 matchs, Marseille en a récolté 42. De quoi se constituer un solide bilan à mi-saison.

Tudor a le meilleur bilan marseillais au 21e siècle

C'est même le meilleur pour le club au 21e siècle. Le précédent record appartenait à la formation de Marcelo Bielsa qui avait ébloui la saison 2014-2015. Avec El Loco, l'OM avait démarré en trombe avant de s'écrouler par la suite. A l'époque, les Phocéens avaient conquis le titre honorifique de champion d'automne avec 41 points au compteur. Igor Tudor ne sera certes pas champion d'automne mais il a fait mieux comptablement pour un petit point.

Avec 13 succès pour 3 nuls et 3 défaites, on peut dire que l'OM a su allier jeu collectif abouti et efficacité dans les résultats. Un exploit d'autant plus remarquable que les Olympiens ont du jouer la Ligue des champions dans le même moment et, ce sur un temps plus court qu'habituellement. Cela n'était pas le cas de Marcelo Bielsa à l'époque. Un dernier élément qui vient au crédit d'Igor Tudor et de son président Pablo Longoria, capable de lui offrir un effectif aussi fourni que talentueux. Les critiques et les sifflets envers le Croate sont désormais bien loin de la Canebière...