OM : Fausse joie au mercato, 12 ME s’envolent

OM : Fausse joie au mercato, 12 ME s’envolent

Prêté par l’Olympique de Marseille, Nemanja Radonjic semblait donner satisfaction au Hertha Berlin. Mais les dirigeants allemands ont décidé de ne pas lever l’option d’achat à 12 millions d’euros. Une mauvaise nouvelle pour la direction olympienne.

Confronté à de nombreux chantiers pour rebâtir l’effectif de Jorge Sampaoli, l’Olympique de Marseille aura besoin d’une ou plusieurs ventes pour financer une partie de son recrutement. On pense évidemment au milieu défensif Boubacar Kamara, considéré comme la plus grosse valeur marchande de l’effectif même si le minot n’a plus qu’un an de contrat. Mais d’autres éléments peuvent aussi gonfler l’enveloppe mercato du club phocéen. C’est notamment le cas de Nemanja Radonjic.

Pour rappel, l’ailier de 25 ans vient d’effectuer la deuxième partie de saison en prêt au Hertha Berlin, qui disposait d’une option d’achat à 12 millions d’euros. Le montant est évidemment élevé mais ne semblait pas refroidir le directeur sportif Arne Friedrich. « Sportivement, il nous a convaincus, confiait récemment le dirigeant lors d’un échange avec des supporters sur Instagram. Nemanja est un joueur qui a tout. Il a de la vitesse, il peut attirer deux ou trois adversaires. Il peut faire la différence. À la fin, c’est une histoire d’argent. » L’OM pouvait donc espérer une belle recette pour Nemanja Radonjic. Mais ce vendredi, le média Kicker nous apprend que le Hertha Berlin ne lèvera pas l’option d’achat de l’international serbe.

Radonjic sera déçu

Une déception pour le président Pablo Longoria, mais aussi pour l’ancien joueur de l’Etoile Rouge de Belgrade qui vient d’afficher sa volonté de rester dans la capitale allemande. « Bien sûr, j'aimerais jouer pour le Hertha à l'avenir, a-t-il annoncé à Bild. Mon contrat de prêt va expirer à la fin de la saison. Le Hertha sera compétitif dans les années à venir et se battra pour une compétition européenne. J'en suis sûr. Depuis que je suis à Berlin, le Hertha est la seule chose à laquelle je pense. » Si l’opération ne se fera pas à 12 millions d’euros, le pensionnaire de Bundesliga peut toujours négocier un transfert moins onéreux.