OM : Dugarry colle une pression XXL à la Ferrari marseillaise

OM : Dugarry colle une pression XXL à la Ferrari marseillaise

Photo Icon Sport

Deuxième de Ligue 1, l’Olympique de Marseille a conforté son avance en battant le Stade Rennais vendredi soir en ouverture de la 20e journée de Ligue 1 (0-1).

Une victoire arrachée dans les dernières minutes grâce à un but de Kevin Strootman, qui prouve qu’il ne peut pas arriver grand-chose aux hommes d’André Villas-Boas cette saison. Sur l’antenne de RMC, Christophe Dugarry a indiqué qu’il ne voyait pas comment l’OM pouvait s’écrouler et ne pas terminer sur le podium de la Ligue 1. Néanmoins, le champion du monde 1998 exige le plus grand sérieux de la part des Phocéens, car le moindre grain de sable peut dérégler la Ferrari marseillaise.

« L’OM fait le minimum pour attirer et saisir cette chance. Elle est très utile, il faut ce facteur chance pour gagner. Mais ils mettent les ingrédients, avec de la solidarité, de l’envie ou de la rage, même quand ils souffrent. Contre Rennes, Villas-Boas a vu que son équipe n’était pas dans un grand jour. Donc il fait rentrer des défensifs pour conserver le nul, et à l’arrivée, il gagne 1-0 sur un but du symbole Strootman. L’OM a encore gagné le match qu’il fallait. Je suis ravi pour les Marseillais. Ce serait quand même un sacré revers s’ils ne conservaient pas cette deuxième place. Mais attention, c’est une Ferrari et le moindre grain de sable peut dérégler la machine. C’est vrai, mais les autres derrière ne sont pas monstrueux. Les Lillois, c’est compliqué. Les Rennais ne sont pas réguliers. Les Lyonnais non plus. Sainté n’avance pas. Les Marseillais, en étant bons et en prenant des points, ils sont à leur place » a argumenté Christophe Dugarry dans des propos rapportés par FootRadio.com. Au pilote André Villas-Boas, fan d’automobile, de veiller à ce que la Ferrari reste sur le droit chemin.