OM : Critiquer Sakaï, il crie au scandale, c'est « vraiment dégueulasse »

OM : Critiquer Sakaï, il crie au scandale, c'est « vraiment dégueulasse »

Photo Icon Sport

Le 1er juillet 2016, l’Olympique de Marseille recrutait un latéral totalement inconnu du championnat allemand pour zéro euro en la personne d’Hiroki Sakaï.

Personne n’aurait imaginé que, trois ans et demi plus tard, l’international japonais aurait disputé 142 matchs sous les couleurs de l’Olympique de Marseille. Véritable coqueluche des supporters phocéens, qui apprécient sa mentalité exemplaire et sa régularité, Hiroki Sakaï traverse tout de même une période délicate depuis quelques mois. En effet, le défenseur de 29 ans est l’un des rares joueurs de l’effectif marseillais qui semble moins bon depuis la venue d’André Villas-Boas. Il est néanmoins inconcevable de le critiquer selon son ancien sélectionneur avec le Japon, Vahid Halilhodzic, lequel est monté au créneau dans les colonnes de La Provence.

« C'est un garçon exemplaire. Il est même trop gentil. Il est extraordinaire dans son travail quotidien, sa discipline. Il a tout de même besoin d'être plus méchant. Il doit, aussi, être plus précis et plus surprenant dans la dernière passe. J'aimerais bien qu'il rentre à l'intérieur lors de ses montées et qu'il pense à frapper. Il ne peut pas toujours être au top Il n'a pas coûté beaucoup d'argent (il est arrivé libre, ndlr), et a beaucoup donné au club. Mais ce n'est pas une machine, il peut connaître une baisse de régime. C'est dégueulasse de critiquer quelqu'un comme lui, qui est aussi gentil » a défendu l’ancien entraîneur du FC Nantes, pour qui Hiroki Sakaï connaît une baisse de régime logique, lui qui a enchaîné les grandes compétitions avec la Coupe du monde 2018 puis la Coupe d’Asie ces deux dernières années. Espérons tout de même pour Marseille que le Japonais retrouvera son meilleur niveau dans les prochaines semaines car à ce poste de latéral droit, André Villas-Boas n’a pas 36 choix avec seulement Hiroki Sakaï et Bouna Sarr, lequel dépanne parfois un cran plus haut.