OM : Alvaro Gonzalez descendu, il aurait été nul la saison dernière

OM : Alvaro Gonzalez descendu, il aurait été nul la saison dernière

Photo Icon Sport

Vexé de voir tout le monde s’enflammer pour son successeur, Adil Rami a réglé son compte à Alvaro Gonzalez, qui aurait coulé comme le Français avec l’OM de la saison dernière.

Le confinement joue forcément sur les nerfs de tout le monde en France, mais il y en a un qui n’a pas besoin de cela pour craquer. Il s’agit d’Adil Rami, qui évolue désormais en Russie après un passage aussi éclair que catastrophique en Turquie. Le défenseur central français, viré de l’OM en août 2019, a profité d’un live Instagram déjanté pour se lâcher, et pas que sur les suites juridiques de son limogeage. Pour le champion du monde 2018, il est un peu trop facile de tomber sur l’OM de la saison dernière, et encenser celui de cette année. Alors, quand il entend dire un peu trop de bien de son remplaçant Alvaro Gonzalez, Adil Rami ne mâche pas ses mots.

« Le mec pas mal, il est bien, parce que le bloc il est pas mal. Tu mets ce mec-là avec l'année de merde qu'on fait, et avec notre jeu, ce n'est pas la même, c'est beaucoup plus compliqué. A une période, l'autoroute A8 on l'avait, radars, pas radars, il y a tout qui passait. Pourtant le football c'est super facile. Soit tu es en bloc, soit tu ne l'es pas. Soit tu te bats, soit tout le monde défend, soit... A un moment donné, on avait perdu ce délire-là à l'OM, tout le monde voulait briller. Parce qu'à Marseille on veut toujours briller individuellement quand ça perd un peu les pédales. Là t'as un bon coach, qui te fait comprendre des choses. Le plus important c'est le bloc défensif. C'est la base, la base du bâtiment. Après tu peux monter dans les fondations », a souligné Adil Rami auprès du Phocéen. Une manière de descendre en flèche le jeu et l’état d’esprit de la saison dernière, mais aussi d’expliquer qu’Alvaro Gonzalez n’est pas non plus un défenseur si extraordinaire que ça.