Affaire Valbuena : l'ancien agent de Benzema très inquiet

Affaire Valbuena : l'ancien agent de Benzema très inquiet

Photo Icon Sport

En tant qu’ancien agent de Karim Benzema, Frédéric Guerra connaît bien l’état d’esprit de l’attaquant. Selon lui, l’international français ne se rend pas compte de ce qu’il risque dans l’affaire Mathieu Valbuena.

Tous ceux qui côtoient Karim Benzema sont clairs, l’avant-centre du Real Madrid n’est pas du genre à exercer un chantage pour soutirer de l’argent à Mathieu Valbuena. Il n’empêche que le joueur formé à l’Olympique Lyonnais est mis en examen, ce qui n’étonne pas vraiment son ancien agent Frédéric Guerra, lequel a témoigné dans L’Equipe.

« J’ai été son agent quand il était au centre de formation de l’OL, entre 16 et 18 ans. A cette époque, je n’ai pas eu à gérer ce genre de choses car il était bien encadré par l’institution et par ses parents. Mais c’est plus tard, dès qu’il a commencé à réussir, que son environnement proche, confronté à sa majorité, a perdu un peu de son pouvoir sur lui. Il a commencé à ne plus spécialement écouter ses parents et les adultes qui le conseillaient. Parallèlement, ses amis d’enfance ont eux aussi grandi », a raconté l’agent avant de revenir sur la sortie médiatique de son ex-client.

Benzema ne se rend pas compte

« J’ai entendu les déclarations de Karim mercredi soir sur TF1. Il est visiblement dans le déni, a-t-il estimé. Alors que peut-on faire ? Même lui ne s’est pas rendu compte de la gravité du truc. Ces jeunes-là, avec l’argent qu’ils ont, ce qui est le cas de Karim depuis une dizaine d’années, ont un grand sentiment d’impunité. Par exemple, si Karim est pris en excès de vitesse, un flic sur dix va lui mettre l’amende. Les neuf autres vont lui demander un maillot ou un autographe. Si un joueur comme lui va faire une IRM à l’hôpital, il passe devant tout le monde. Ces garçons n’ont donc pas du tout connaissance de la société telle qu’elle s’articule réellement. » Mais s’il était reconnu coupable, Benzema serait bien obligé de voir la réalité en face…