Thiriez est fier de sa « coupe en bois »

Thiriez est fier de sa « coupe en bois »

Photo Icon Sport

Récemment déchue de sa cinquième place au coefficient UEFA, la France panse ses plaies à la sixième place. Pour le président de la Ligue de Football Professionnel, le constat est cinglant: c'est un échec du football français. Frédéric Thiriez a confié que la concurrence déloyale entre les différents clubs européens, était responsable du déclin du football hexagonal, et s'est tout de même réjoui de voir une affiche prestigieuse opposant samedi soir l'Olympique Lyonnais à l'Olympique de Marseille en finale de la Coupe de la Ligue.

«Il y a un manque d’envie chez nos clubs s’agissant de la Ligue Europa. Depuis l’an dernier, j’attire l’attention sur cette question. Il faut qu’ils y réfléchissent. Si on enlève la Coupe de l’UEFA, on est 5e mais là encore c’est insuffisant. En 2008, j’avais ambitionné qu’on serait 3e en 2012. Je suis lucide, c’est un échec. Nous n’avons pas progressé. Les écarts de compétitivité se creusent. Les grands clubs européens sont plus riches mais ils abusent d’une concurrence déloyale. En Espagne, ils ont 750 millions d’euros de dettes fiscales ! Sans conséquence !», a déclaré le président de la LFP en conférence de presse avant la finale de la Coupe de la Ligue. A ce propos, l'homme à la longue moustache a déclaré : «Pour une coupe en bois, pour une sous-coupe, c’est pas mal, c’est même exceptionnel. On assiste à un engouement sans précédent. On est plein depuis trois semaines, les billets se sont vendus en à peine une journée.»

Share