Emmanuel Petit: « Envahis par les Allemands, on serait mieux dirigés »

Emmanuel Petit: « Envahis par les Allemands, on serait mieux dirigés »

Photo Icon Sport

Avec David Trezeguet, Thierry Henry demeure le dernier joueur en activité à avoir remporté la Coupe du monde avec la France en 1998. S’il a joué son dernier match avec New York ce dimanche, l’ancienne légende d’Arsenal n’a pas encore annoncé sa retraite. Pourtant, les hommages se multiplient, même si certaines voix discordantes regrettent quelques petites tâches noires sur sa carrière, comme sa fameuse main contre l’Irlande, ou son absence de réaction lors des évènements de Knysna en 2010.  Ancien coéquipier de Thierry Henry avec les Bleus, mais aussi à Monaco et à Arsenal, Emmanuel Petit a vidé son sac sur l’image parfois brouillée que peut avoir Henry au sein des médias français. Pour l’ancien milieu de terrain, cette absence de reconnaissance est le symbole de beaucoup de choses qui ne vont pas dans l’hexagone, notamment sur le plan politique. Et Petit de se lâcher totalement...

« Les gens n’aiment pas Thierry Henry. En Angleterre, il a une statue. Cela veut dire beaucoup de choses. Il est adulé là-bas, ça vous dérange ? Alors, regardez ailleurs ! Cela me fatigue. Que peut-on reprocher à Thierry Henry ? Sa main contre l’Irlande ? Il a aidé à la qualification en Coupe du monde ! L’Afrique du Sud ? Il n’a rien fait. La France est hypocrite et lâche. Parfois, je me dis qu’en ayant été envahis par les Allemands, on serait mieux dirigés aujourd’hui », balance carrément et sans retenu Manu Petit dans un entretien sue Sports.fr avant que l’ancien numéro 4 des Gunners ne profite de ce procès fait selon lui par la presse française à Henry pour se lâcher sur plusieurs autres sujets. 

« En France, il n’a aucune connivence avec la presse, et alors ? Peut-être parce qu’il ne souriait pas lorsqu’il marquait pour les Bleus ! Voilà, c’est tout ce que je déteste dans ce pays. J’ai beaucoup de mal avec les Français, je n’ai jamais vu un peuple aussi arrogant, suffisant, menteur et hypocrite. Mais au moins, le football combat le racisme. Dans un vestiaire de foot, c’est Benetton, alors cela me fait marrer quand on parle de problème de racisme entre joueurs et entraîneurs. Et si tu enlèves ce sport, ce sera encore pire dans la rue (…).Les politiciens sont omniprésents pour tout contrôler, mais n’ont aucune crédibilité, encore moins des compétences. Quand Brandao prend un mois de prison pour un coup de tête, Cahuzac est encore en liberté, Thévenoud siège toujours à l’Assemblé nationale. Et on ne parle que de ceux qui ont été pris la main dans le sac. Ils ont le pouvoir et veulent surtout l’argent », a souligné Emmanuel Petit, dans une nouvelle sortie sans concession, comme il avait pu en faire par le passé sur Zidane, qu’il n’apprécie guère, l’OM ou les évènements de Knysna. 

Share