En Chine, Lavezzi a plus de maisons que de buts marqués

En Chine, Lavezzi a plus de maisons que de buts marqués

Photo Icon Sport

A son arrivée au Hebei China Fortune en février 2016, Ezequiel Lavezzi avait été présenté comme le « nouveau Maradona ». Un an plus tard, force est de constater que la comparaison n’était pas adaptée…

En difficulté, l’Argentin n’a pas inscrit un seul but en match officiel sous ses nouvelles couleurs ! Il faut dire que l’ancien joueur du Paris Saint-Germain n’a pas beaucoup joué en Chine, en raison d’une fracture du coude lors de la Copa América en juin dernier. Résultat, on peut facilement parler d’échec pour Lavezzi.

A tel point que « Pocho » a envisagé un départ cet hiver. Mais l’attaquant de 31 ans a quand même de quoi se consoler. Grâce à son salaire annuel de 30 millions d’euros, l’international argentin peut profiter de ses deux maisons en Asie, de ses deux voitures, d’un cuisinier et d’un chauffeur privé. Il ne manque plus qu’une seule chose, les buts. Justement, Lavezzi vient de trouver le chemin des filets contre le Rubin Kazan (3-1) en match amical mardi. Peut-être un bon signe...

Share