Les Dogues ont été chiens avec Nolan Roux

Les Dogues ont été chiens avec Nolan Roux

Photo Icon Sport

Poussé vers la sortie à Lille, où le nouvel entraineur ne comptait clairement pas sur lui, Nolan Roux a rapidement trouvé un nouveau club avec Saint-Etienne.

L’occasion, après ses débuts officiels la semaine dernière en Coupe d’Europe, de régler quelques comptes sur son départ du LOSC, qui ne s’est fait forcément avec une grande classe selon lui. Surtout que, quand le club nordiste a réalisé qu’il ne pourrait pas faire venir Jordan Ayew, la situation a une nouvelle fois changé à son égard. Mais Nolan Roux avait pris sa décision, et son envol pour les Verts était inéluctable alors qu'il avait au départ l'intention de terminer son contrat chez les Dogues. 

Un bouche-trou indésirable

« J'ai reçu un texto de Flo (Balmont) qui m'a dit que je devrais regarder le journal. J'y apprends que l'entraîneur ne compte plus sur moi et veut recruter un autre attaquant (Jordan Ayew). Sur le principe, c'est le foot. Après, sur la forme… Personne ne m'avait prévenu. Et j'avais dit que j'étais très content de rester un an jusqu'à la fin de mon contrat. J'ai demandé son numéro et je l'ai appelé. Hervé Renard a été clair. Je n'entrais pas dans ses plans. J'ai bien compris que j'avais un salaire élevé et qu'il fallait que je libère ma place. Ca m'a fait ch… Je pensais rester. Je me suis mis tout de suite en quête d'un nouveau challenge. Le LOSC voulait que je reste, le temps qu'un nouveau arrive. Je serais resté un bouche-trou. Mais, à mon âge, je n'avais pas envie de ça, de commencer comme troisième ou quatrième attaquant. Surtout à Lille, qui ne joue qu'avec une seule pointe. J'avais pris ma décision. Ce n'est pas moi qui voulais quitter le LOSC », a expliqué l’attaquant de 27 ans dans les colonnes de L’Equipe. Une situation qui a en tout cas fait le bonheur de Saint-Etienne, qui a au moins un attaquant de pointe dans son effectif au lancement de cette saison, après les départs d’Erding et Van Wolswinkel. 

Share