Le PSG soutenu indirectement par le syndicat des joueurs

Le PSG soutenu indirectement par le syndicat des joueurs

Photo Icon Sport

Les sanctions prises à l’encontre du Paris Saint-Germain dans le cadre du fair-play financier ne concernent pas que la capacité du club de la capitale à recruter au mercato, mais également sa force de frappe en Ligue des champions. En effet, dans sa décision, l’UEFA impose au PSG de n’avoir que 21 joueurs sur la liste pour la prochaine Ligue des champions et forcément cela est un gros handicap, avec en plus l’obligation d’y inclure des joueurs du cru. Cependant, les dirigeants du Paris Saint-Germain ont reçu le soutien indirect de FIFPro, le syndicat international des footballeurs professionnels. Si cette association ne veut pas directement appuyer les clubs pénalisés par le fair-play financier, Bobby Barnes, qui préside FIFPro, milite pour que l’UEFA adoucisse cette mesure à l’encontre des joueurs. « La dernière chose que nous voulons, c‘est que des joueurs manquent la Ligue des Champions. S’il y a une discussion à avoir avec l’UEFA, la FIFPro aimerait bien y être impliquée. Avec toute la bonne volonté du monde, les joueurs ne sont pas responsables du fonctionnement financier des clubs », a précisé le patron du syndicat des joueurs, dans l’attente des précisions que l’UEFA doit donner concernant cette fameuse liste des 21 joueurs, et notamment sur le nombre de joueurs qui doivent être formés au club ou dans le pays du club sanctionné.

Share