Le PSG rêvait de Daniel Alves, il a eu Serge Aurier

Le PSG rêvait de Daniel Alves, il a eu Serge Aurier

Photo Icon Sport

Laurent Blanc et les dirigeants parisiens l’ont suffisamment répété, le PSG n’a pas pu faire ce qu’il voulait lors des deux derniers marchés des transferts, en raisons des sanctions de l’UEFA dans le cadre du fair-play financier. Si David Luiz a très rapidement rejoint les rangs parisiens, cela s’est arrêté là ou presque. Seul Serge Aurier a pu être prêté avec option d’achat, alors que des noms plus ronflants, en attaque comme à son poste, ont longuement été évoqués. Même l’Ivoirien, à l’heure d’évoquer son arrivée à Paris, était conscient de ne pas avoir été le premier choix, dans l’esprit des dirigeants, ou dans le cœur des supporters. 

« Je sais que ce n’est pas Serge Aurier qu’on attendait à droite, mais plutôt Daniel Alves ou Abate, Lahm… une star, quoi ! Mais je sais très bien ce que je suis capable de faire et je savais que ça allait revenir avec le travail. J’ai envie de progresser tous les jours. Certaines personnes m’ont critiqué, car elles ne m’ont pas vu à mon niveau. Mais ce n’est pas facile d’arriver dans un groupe comme celui-là. Ce n’est pas la même ambiance. À Toulouse, je me lâchais un peu plus dans le vestiaire avec les copains, j’étais plus celui qui mettait l’ambiance. Là, il faut un temps d’adaptation et c’est ce que je suis en train de faire petit à petit », a expliqué au magazine Surface le récent vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations, qui manquera les retrouvailles avec Toulouse ce samedi. 

Share