Le PSG ouvre enfin les portes du Parc aux féminines

Le PSG ouvre enfin les portes du Parc aux féminines

Photo Icon Sport

Depuis la reprise du club par QSI, jamais les féminines du PSG, sur lesquelles de grosses sommes ont été investies par rapport aux moyens habituels dans cette discipline, n’avaient foulé la pelouse du Parc des Princes. Autant dire que ce quart de finale retour de la Ligue des Champions, ce samedi face à Glasgow, est un rendez-vous que les Parisiennes ne comptent pas manquer, surtout après le succès 0-2 à l’aller en Ecosse. Malgré l’engouement parfois perceptible autour de l’équipe de France, il ne devrait pas y avoir foule au Parc des Princes ce samedi, puisque le PSG espère accueillir 12.000 spectateurs. Un score honorable pour un match féminin, même si cette opération sera exceptionnelle a rappelé le directeur général adjoint du club de la capitale. 

« Le choix est avant tout sportif. La pelouse est déjà très utilisée pour les hommes et vu la nécessité d’en avoir une d’excellente qualité, c’est compliqué d’y faire jouer les femmes. Là, Les choses se positionnent bien car ce quart de finale tombe pendant la trêve internationale. Il y a aussi un côté symbolique. Ça permet de souligner l’importance que le foot féminin a pour son président et son actionnaire. Pour les joueuses, c’est une mise en valeur importante mais c’est aussi une pression supplémentaire. Là, les choses se passent bien donc c’est plus facile de le faire contre une équipe comme Glasgow. Pour l'instant, on a déjà distribué douze mille places. On est sur une demande très élevée, c’est le double de ce que l’on réalise sur un PSG-Lyon. Si on peut atteindre ce chiffre ou monter jusqu’à quinze mille, on sera sur une affluence très forte. Même dans un pays comme l’Allemagne, on a rarement fait beaucoup mieux pour une compétition de clubs. C’est aussi très important de faire venir du monde. S’il n’y a que trois mille personnes, ça serait totalement incohérent. C’est sympa pour les filles de jouer au Parc mais si le stade est vide, ça sonnera encore plus creux que dans un stade de 20.000 personnes », a expliqué Philippe Boindrieux à 20 Minutes. Distancé en championnat par l’Olympique Lyonnais, le PSG compte bien profiter de la Ligue des Champions pour monter l’exemple à sa section masculine en se rapprochant de la finale, qui aura lieu, comme pour les hommes, à Berlin.

Share