Du PSG à MU, Ibrahimovic avoue avoir fait un pas en arrière

Du PSG à MU, Ibrahimovic avoue avoir fait un pas en arrière

Photo Icon Sport

Elu meilleur joueur suédois pour la onzième année consécutive, Zlatan Ibrahimovic s’est confié à ce sujet dans le plus grand média de son pays, le quotidien Aftonbladet. De nombreuses questions cruciales ont été évoquées, et l’attaquant de Manchester United s’est confié assez facilement, expliquant notamment qu’il est tombé à MU dans une équipe bien moins forte que celle du PSG. En conséquence, le géant suédois n’hésite pas à confier qu’il pense à un départ dès l’été prochain.

« Mourinho a été décisif dans mon choix. L’équipe pour laquelle j’ai signé cet été n’est pas aussi forte que celle que j’ai laissée cet été, mais quand Mourinho m’a appelé, la décision était facile à prendre. La question financière n’était pas difficile à régler. C’était une question de challenge et je ne dis jamais non aux défis. C’est ce que je voulais : venir dans l’un des plus grands clubs du monde, qui est en difficulté et n’a pas beaucoup gagné dernièrement, et tenter ma chance en Premier League. Je connais les capacités de cette équipe, il reste encore beaucoup de chemin. Avec un peu de chance, on peut revenir dans la course au titre », a expliqué Zlatan Ibrahimovic, qui a ensuite évoqué son avenir, qui se situerait plus de l’autre côté de l’Atlantique à l’heure actuelle.

« Si je veux rester ? On verra. Ce n’est pas juste une question de football, il y a aussi d’autres paramètres. Comment je me sentirai ? Physiquement ? Mentalement ? Mais ce n’est pas un problème. Je peux encaisser. Il y avait beaucoup plus de pression au PSG. La MLS est une grosse option pour moi. Pour le football et tout le reste. Je peux m’imaginer conquérir les États-Unis comme je l’ai fait avec l’Europe. Beaucoup de joueurs restent dans leurs clubs, mais moi j’ai voyagé, comme Napoléon, et j’ai conquis chaque nouveau pays où je posais le pied. Alors, peut-être que je devrais faire ce que Napoléon n’a pas fait, c’est-à-dire traverser l’Atlantique et conquérir les States aussi », a confié dans sa prose habituel l’ancien buteur du PSG, qui, si on peut se le permettre, n’a pas vraiment conquis l’Angleterre à l’heure actuelle.

Share