Daniel Riolo qui dézingue Zlatan, Pierre Ménès n’en peut plus

Daniel Riolo qui dézingue Zlatan, Pierre Ménès n’en peut plus

Photo Icon Sport

Jean-Michel Larqué était connu pour avoir ses têtes de Turc, Daniel Riolo a lui ses cibles privilégiées. Et à n’en pas douter, quand il s’agit du PSG, c’est Zlatan Ibrahimovic qui a la palme des critiques de la part du consultant de RMC.

Depuis le début de saison, les attaques contre le buteur suédois n’ont pas cessé, avec son manque de mobilité, son comportement hautain, sa manière de faire déjouer son équipe et sa faible implication dans le jeu en toile de fond. Pas du tout convaincu par les deux doublés en deux matchs de Ligue 1 d’Ibrahimovic, il a rappelé que l’ancien barcelonais était « fort parmi les faibles, et faible parmi les forts », assurant même que, en dehors de l’insulte à proprement parlé, Sébastien Squillaci n’avait pas tort dans ses critiques à l’encontre de Zlatan Ibrahimovic, qui n’est pas vraiment une star ni un joueur admiré. « Il insulte les adversaires, les arbitres, l’histoire du PSG et on doit se prosterner devant ses buts ?? Quelle blague. Aucun supporter, ni Juve, ni Barça, ni Inter ne le regrette. Au PSG, les nouveaux footix se couchent devant lui », a balancé un Daniel Riolo remonté. 

Des propos qui commencent à aller trop loin au goût de Pierre Ménès, qui a un temps laissé passer cette attaque en règle, mais a fini par réagir pour expliquer que son homologue de RMC commençait à perdre la raison. « Dès que Bastia perd, Squillaci chouine, l’arbitre, la Ligue, même l’adversaire. L’intimidation ne fonctionne pas toujours. Je ne sais même pas pourquoi je m’use les nerfs à te répondre », a balancé Pierre Ménès à Daniel Riolo, histoire de tenter de mettre fin à ce règlement de compte à charge à l’encontre d’un Zlatan Ibrahimovic qui fait décidément toujours le buzz.

Share