BRP ricane du « Vive la France » de Zlatan Ibrahimovic

BRP ricane du « Vive la France » de Zlatan Ibrahimovic

Photo Icon Sport

Zlatan Ibrahimovic a presque éclipsé en trois mots la remise d’Hexagoal au Paris Saint-Germain samedi soir. Montant tranquillement sur scène, l’attaquant suédois a profité d’une question sur un autre sujet pour lancer un « Vive la France » au public du Parc des Princes, faisant oublier son « pays de merde » proféré à Bordeaux. Pour Bruno Roger-Petit, le Roi Zlatan a prouvé là qu’il était clairement le plus fort en matière de communication, malgré une saison plus compliquée et que rien que pour cela il fallait lui tirer un coup de chapeau.

«  « Vive la France ! » Et un sourire. Pas dupe, d'ailleurs, le sourire. Mais qui met les rieurs de son côté. Et ramène les dimensions d'une polémique nationale à sa juste proportion. Il ne s'agit que de football. "Vive la France !" et tout est pardonné. Surtout quand on s'appelle Zlatan Ibrahimovic. Parce que l'on s'appelle Zlatan Ibrahimovic. "Vive la France !" lancé du haut de la chaire de Champion de France 2015, et c'est l'absolution (…) Ibrahimovic est un communicant hors pair. Dans la rédemption comme dans la provocation. Il sait ce qu'il fait, toujours. Ce "Vive la France !" lancé comme un écho destiné à annihiler le "shit country" du mois dernier restera. On efface tout. Et on recommence ? Ca, on verra dans deux mois, quand le mercato sera passé. Parce que rien ne dit encore que Zlatan demeurera nécessairement à Paris. Mais le fait est qu'avec ce "Vive la France !" de potache, réconciliateur et roublard, le numéro 10 du PSG s'est absous aux yeux de tous, et c'est ce que voulait le club parisien (…) Cavani et Verratti ont marqué des points, mais Ibrahimovic, avec son "Vive la France !" a une fois encore volé la vedette à tout le monde. Et tout cela sans jouer le dernier match de la saison. Car oui, à la fin de cette cérémonie de présentation des Champions, tout le monde paraissait avoir oublié que Zlatan n'avait pas joué contre Reims. Que l'on ne sait pas encore s'il jouera la finale de la Coupe face à Auxerre. Qu'il était dans les tribunes (…) Oui, Zlatan est toujours aussi omniprésent et omnipotent, qui parvient à voler la vedette aux uns et aux autres, sous les yeux complices des uns et des autres. La France du football voit le doigt de Zlatan, mais pas les lunes Verratti et Cavani. Mais c'est la France. On comprend mieux alors pourquoi "Vive la France !" », écrit sur son blog Bruno Roger-Petit, pas dupe, mais épaté quand même par la manière dont Zlatan Ibrahimovic gère tout cela.

Share