Un adjoint de Fournier a « mal au coeur avec l'OL en crise »

Un adjoint de Fournier a « mal au coeur avec l'OL en crise »

Photo Icon Sport

Adjoint d'Hubert Fournier, comme il l'a été des précédents entraîneurs de l'Olympique Lyonnais, Bruno Génésio est forcément dépité des performances actuelles du club rhodanien. Et la fête gâchée de samedi à Gerland a mis un coup de massue sur la tête d'un technicien dont on s'est dit il y a quelques semaines qu'il envisageait de rejoindre Rémi Garde à Aston Villa. Au moment d'analyser la défaite face à Angers, l'adjoint d'Hubert Fournier n'a pas masqué sa grosse désolation face aux performances actuelles de l'OL dont il dit sans détour qu'il est en crise.

« Le contenu général est largement insuffisant. On ne peut pas se permettre de faire des bouts de match surtout face à une équipe très disciplinée. Le contexte du moment ? Non, je crois que cela n’a pas joué. Il ne faut pas se cacher que l’on est en crise ce qui génère des manques physiques, au niveau mental. Angers était supérieur physiquement à l’image du domaine aérien. Il faut assumer cette période délicate. On a deux matches très compliqués à venir à Valence et à Paris. Il faut trouver les mots, ce qu’il faut améliorer à l’entrainement. Ces deux matches arrivent au bon moment pour voir nos qualités. Il y a beaucoup de déception dans le groupe. On a mal au cœur de voir ce qui se passe, car nous ne sommes pas à notre niveau. Le sport de haut niveau, c’est aussi de surmonter les moments difficiles. Bien sûr, il y a des absences préjudiciables. Mais par le passé, on a réussi à surmonter des absences. Aujourd’hui, on n’a que ce que l’on mérite. Il faut se remettre en question, faire preuve d’humilité », a confié l’entraîneur adjoint de l’Olympique Lyonnais, lucide sur la situation actuelle du club de Jean-Michel Aulas et qui ne joue pas avec les mots.

Share