Toulouse-OL maintenu, le communiqué accusateur

Toulouse-OL maintenu, le communiqué accusateur

Photo Icon Sport

L’Olympique Lyonnais s’est vu confirmer que son fameux match à Toulouse aurait bien lieu le vendredi 23 octobre prochain, soit trois jours après son déplacement à Saint-Pétersbourg en Ligue des Champions. Un enchainement incompréhensible aux yeux du club rhodanien, qui ne comprend pas pourquoi Bein SPORTS n’a pas voulu programmer cette rencontre un dimanche, ce qui laisserait un repos bien plus important à son équipe. Comme son président Jean-Michel Aulas l’a dénoncé à plusieurs reprises dernièrement, l’OL a déploré cette décision qui nuit « à l’équité du championnat » et désavantage une nouvelle fois le club rhodanien. 

« Cette planification apparaît clairement préjudiciable et témoigne d’un total mépris de l’équité sportive pour l’Olympique Lyonnais puisque ce match intervient 3 jours seulement après un déplacement à Saint-Petersbourg en Ligue des Champions avec plus de 3h30 de vol qui impose à l’équipe un retour tardif le mercredi après-midi sur Lyon (…) Il aurait été plus logique et équitable que l’O.L. ait la possibilité de jouer le dimanche après-midi à 17h00 dans la mesure où l’AS Saint-Etienne jouera le dimanche soir contre le PSG. Il est d’autant plus paradoxal que le choix numéro 2, qui a été fait sur l’O.L., est de la responsabilité de BeIn Sport (à l’instar du match du dimanche à 17h00) créant de ce fait une ambiguïté sur la légitimité des choix.

L’Olympique Lyonnais s’estime être une nouvelle fois lésé – après la programmation du match Bordeaux-OL lors de la 8ème journée au samedi 20h00 alors que l’O.L. disputait son 2ème match de LDC contre Valence le mardi suivant – et rappelle qu’il est impératif que les acteurs et les institutions du football français prennent conscience de la nécessité de sauvegarder l’équité de notre championnat », a fait savoir le vice-champion de France en titre, qui en veut clairement à la chaine sportive à propos des choix de programmation. 

Share