Quand l’OL évite le « burn out » d’un de ses joueurs

Quand l’OL évite le « burn out » d’un de ses joueurs

Photo Icon Sport

Un titulaire habituel, qui n’est pas blessé, qui n’est pas blacklisté, et qui n’est pas dans le groupe. L’Olympique Lyonnais peut désormais s’en payer le luxe avec le ralentissement de son rythme de matchs cette saison. Cela a été le cas dimanche dernier à l’occasion du déplacement en Haute-Savoie, puisque Henri Bédimo n’a pas été sollicité par Hubert Fournier. L’entraineur lyonnais a senti que son arrière gauche était à la limite sur le plan mental, et lui a donc donné une semaine pour se requinquer, entre le match face à Reims de jeudi dernier, et celui contre Caen de ce vendredi. Une décision nécessaire et que Fournier assume totalement. 

« Henri avait besoin de retrouver un peu de fraîcheur mentale plus que physique. Et c’est pour ça que je l’avais fait souffler pour le match contre Evian. Il n’avait pas eu d’arrêt, en enchaînant avec la préparation à la Coupe du monde. Après, le mondial s’est mal passé pour lui d’un point de vue personnel, et collectivement aussi puisque le Cameroun a loupé la Coupe du monde. Puis il a enchaîné chez nous, il s’est blessé, il fallait qu’il coupe un peu », a souligné le coach lyonnais, qui a sollicité Mouhamadou Dabo. L’ancien stéphanois a tenu sa place après plus de trois mois d’absence, mais devrait regagner le banc de touche dès la réception de Caen. 

Share