OL : Mercato, Aulas, son avenir à Lyon... Ghezzal sort du silence

OL : Mercato, Aulas, son avenir à Lyon... Ghezzal sort du silence

Photo Icon Sport

Suite à une période estivale très compliquée, durant laquelle il a bien failli quitter l'Olympique Lyonnais pour rejoindre la Premier League, Rachid Ghezzal s'est confié sur son mercato, sur sa situation, ainsi que sur son avenir.

À lui seul, Rachid Ghezzal a animé une bonne partie de la rubrique mercato de l'OL, l'été dernier. Après avoir réalisé toute sa formation au sein du club rhodanien et suite à sa révélation au haut niveau en deuxième partie de saison dernière, Ghezzal aurait bien pu quitter son nid au dernier mercato... Mais malgré de belles offres financières, dont une venant d'Everton, l'international algérien a décidé de rester à Lyon. Et il explique pourquoi. « Il n’y a pas que le plan financier qui m’intéresse, il y a aussi le sportif. Je ne joue pas dans un club pourri, on est l’Olympique Lyonnais, on joue la Ligue des Champions. J’ai un coach qui me fait confiance, on a un bon groupe. Je n’allais pas partir pour partir, juste pour l’argent. Le plan sportif d’Everton était moins intéressant que celui de l’OL », a déclaré, sur le Canal Football Club, l'attaquant lyonnais, qui a ensuite fait un point complet sur sa situation à l'OL.

« Ça a un peu traîné, mais aujourd’hui on s’est rapproché avec le club. Mon souhait était de prolonger dans mon club formateur, je me suis toujours dit que ça prendrait le temps que ça prendrait, mais que l’on arriverait à trouver un accord. Un conflit ? Je ne dirais pas ça. C’est juste une négociation ou tout le monde défend ses intérêts. La où je me dis qu’il n’y a pas de problème, c’est que d’autres sont passés par là auparavant, comme Alexandre Lacazette l’année dernière, et ça s’est bien fini. Donc il n’y a pas de problème pour moi aussi. Les pressions d'Aulas ? Se dire les choses dans un bureau, calmement, c’est toujours plus efficace », a lancé Rachid Ghezzal, qui souhaite donc rester à Lyon, malgré un début de saison difficile, durant lequel il n'a joué que 145 minutes.

Share