OL : Fekir ne sait pas s'il a « autant de pouvoirs que Balotelli »

OL : Fekir ne sait pas s'il a « autant de pouvoirs que Balotelli »

Photo Icon Sport

Nabil Fekir a été le héros malheureux lors de la victoire de l'OGC Nice vendredi soir contre l'Olympique Lyonnais. Expulsé très rapidement, après une faute sur Paul Baysse, l'international tricolore de l'OL va désormais attendre avec impatience ce que la commission de discipline de la LFP va décider le concernant lors de sa prochaine réunion, jeudi soir. Car s'il a plaidé sa cause après de Ruddy Buquet, Nabil Fekir estime qu'il n'a peut être pas la même puissance médiatique et populaire que Mario Balotelli, lequel avait lui été pardonné après son expulsion contre Lorient.

« Je touche Baysse, c’est vrai. Il y a une petite faute et ça ne mérite pas le rouge. Je ne fais pas exprès de lui écraser la main. D’ailleurs, je ne pense pas que l’arbitre me sanctionne pour ça. D’où il est, il ne peut pas voir. J’ai compris direct ce qui se passait. Je n’étais pas nerveux même si on était mené et qu’on n’avait pas forcément la possession du ballon. J’ai vraiment espoir que ce carton rouge sera retiré. Je ne suis pas un joueur méchant. Je ne fais pas souvent de fautes, et même des jaunes, je n’en ai pas pris beaucoup. C’est ce que j’ai dit à l’arbitre quand je suis allé le voir à la fin de la rencontre. On a levé la sanction à Balotelli, mais je ne sais pas si j’ai autant de pouvoirs que lui », fait remarquer Nabil Fekir, histoire de mettre un peu de pression sur ceux qui décideront de la sanction qui lui sera infligée…ou pas. Il faut toutefois rappeler que Mario Balotelli avait été averti une deuxième fois, et donc expulsé, pour une faute totalement imaginaire.

Share