Les vrais débuts de l'OL, c'est Milan et pas le PSV

Les vrais débuts de l'OL, c'est Milan et pas le PSV

Photo Icon Sport

Ce mercredi, l'Olympique Lyonnais jouera son deuxième match de préparation, ce sera face au PSV Eindhoven. Mais l'OL pense réellement monter en pression que face à Milan, dans quelques jours avec le retour des internationaux.

Battu par Sion le week-end dernier, l’Olympique Lyonnais faisait remarquer, à juste titre, que son effectif était privé des internationaux, lesquels sont rentrés plus tard que leurs coéquipiers. Et ce sera encore le cas ce mercredi face au PSV Eindhoven, avec en plus le forfait de Clément Grenier, qui avait joué une partie du match contre les Suisses. Pour Maxime Gonalons, même si cette rencontre face à la formation néerlandaise a de l’importance, il ne faut tout de même pas mettre trop de pression. Et le capitaine de plaider pour un retour progressif des cadres.

« Il faut se mettre dans la tête que l’on a repris seulement depuis une semaine. Il faut remettre les organismes dans le travail. On a besoin de retrouver des sensations et il nous faut du temps aussi. On va essayer d’être prêt pour le match du Milan AC pour faire au moins quarante-cinq minutes contre les Italiens samedi à Gerland », a reconnu le milieu défensif international de l’Olympique Lyonnais qui ne veut pas que l’OL mette la charrue avant les boeufs juste pour des matches amicaux.

Share