L’OL n’a pas besoin de Gonalons au milieu constate Riolo

L’OL n’a pas besoin de Gonalons au milieu constate Riolo

Photo Icon Sport

C’est l’un des débats inattendus de cette première partie de saison à Lyon. L’OL, qui compte pas moins de six défenseurs centraux utilisables (Rose, Koné, Umtiti, Bisevac, Yanga-Mbiwa, Morel), n’a pas trouvé satisfaction en ce début d’exercice.

Au point que c’est la sentinelle incontournable du club, Maxime Gonalons, qui a été obligée de redescendre d’un cran pour jouer les pompiers, et amener un peu plus de stabilité dans ce secteur de jeu. Incontournable ? Daniel Riolo n’irait pas jusque-là puisque le consultant de RMC estime que les choses ont désormais changé, et que Gonalons est désormais indispensable en défense, et non plus au milieu de terrain. Au moment de faire le bilan du match face à Troyes, le journaliste de la radio sportive l’a bien fait comprendre lors de son état des lieux. 

« Ça devait arriver, mais franchement je pensais que ça viendrait un peu plus tard : l’OL est 2e derrière le PSG. Je pensais que c’est en s’améliorant, en retrouvant du jeu, des hommes en forme que ça viendrait. Eh bien non, l’OL n’a même pas eu besoin de ça. Au terme d’un nouveau match pénible à Troyes (0-1), disputé qui plus est en grande partie à 11 contre 10, Lyon a difficilement battu une équipe « victime ». Lopes, meilleur Lyonnais, ça en dit long non ? Lacazette, c’est inconstant. Combien de bons matches de Valbuena depuis qu’il est arrivé ? En revanche, Darder, ça se confirme, c’est mieux. Derrière, à côté de Gonalons, Yanga-Mbiwa a été plutôt bien. Je vais donc continuer d’insister, la défense centrale de l’OL, c’est Gonalons + 1. Lyon a besoin de Gonalons, c’est certain, mais le milieu de terrain de l’OL peut se passer de lui », a souligné un Daniel Riolo pour qui Corentin Tolisso fait largement l’affaire au poste de sentinelle.  

Share