L’OL a une défense en bois mais c’est normal

L’OL a une défense en bois mais c’est normal

Photo Icon Sport

Cet été, le recrutement d’un défenseur central n’avait pas été du tout budgétise par l’Olympique Lyonnais, surtout qu’aucun départ n’a eu lieu dans ce secteur de jeu. Néanmoins, Lindsay Rose a été acheté en provenance de Valenciennes pour être le quatrième défenseur central de l’effectif, avec Bisevac, Umtiti et Koné. Mais quand on connaît les difficultés rencontrées par l’OL à ce poste, et la cascade de blessures qui a déjà eu lieu cet été, l’OL a peut-être bien fait de se renforcer à ce niveau, histoire d’éviter de se priver de Maxime Gonalons au milieu. Mais force est de constater que l’efficacité n’est pas au rendez-vous, et la paire Rose-Umtiti a montré d’inquiétants signes de fébrilité face à Monaco vendredi dernier. Entre mauvais placement, mauvaises relances et erreur comme celle d’Umtiti sur le but monégasque, cela fait beaucoup et Hubert Fournier n’a pas pu s’empêcher de le notifier, même s’il assure que les progrès seront visibles avec le temps. 

« Nous avons fait preuve d’une grande fébrilité défensive, notamment en première période. La charnière a peu de temps de jeu ensemble et trois des quatre défenseurs ont moins de 23 ans. Il ne faut pas non plus oublier que Samuel Umtiti a été arrêté de nombreuses semaines et que c’était son match de reprise. On peut penser que l’accumulation des matchs lui permettra de retrouver un niveau intéressant », a confié à 20 Minutes l’entraineur lyonnais, conscient que le retour de Bisevac pourrait apporter un peu plus d’expérience, même si le Serbe devra (re)gagner sa place après une fin de saison dernière chaotique. 

Share