L'OL a besoin d'argent mais rien ne bouge pour Gonalons

L'OL a besoin d'argent mais rien ne bouge pour Gonalons

Photo Icon Sport

Naples commence à perdre patience. Après avoir proposé 17 millions d’euros pour recruter Maxime Gonalons l’hiver dernier, le club italien avait essuyé le refus catégorique de Jean-Michel Aulas. Cela n’a pas empêché le Napoli de revenir à la charge pour le capitaine de l’OL, jusqu’à maintenant sans succès. Car le président lyonnais souhaite récupérer 15 millions d’euros en cas de départ de Gonalons, tandis que Naples ne veut plus dépasser 12 millions d’euros. Le troisième de Serie A se serait même dirigé vers une autre piste, celle menant au Brésilien Sandro (Tottenham). Preuve que le club dirigé par Aurelio De Laurentiis commence sérieusement à envisager la fin des négociations avec l’OL.

Et pourtant, l’OL aurait bien besoin de liquidités, et ce avant la fin du mois de juin si l’on en croit Le Progrès. Gonalons pourrait toujours être la solution dans la mesure où Naples n’a pas totalement coupé les négociations, bien qu’Hubert Fournier souhaite à tout prix conserver son milieu de terrain, qui n’exclut pas la possibilité de signer un nouveau très long contrat en faveur de son club formateur.

Share