Di Meco demande que Labrune et Aulas soient punis

Di Meco demande que Labrune et Aulas soient punis

Photo Icon Sport

La longue interruption pendant la deuxième période du match OM-OL a permis aux présidents Labrune et Aulas de s’invectiver à distance. Et les deux responsables ont remis cela après la fin du match, histoire de ne pas en rester là. Si l’Olympique de Marseille risque gros en raison du comportement stupide de quelques dizaines de supporters, les dirigeants, eux, ne risquent rien, ce qui a le don d’énerver Eric Di Meco. Pour l’ancien joueur de l’OM, qui s’est exprimé lundi après-midi, Vincent Labrune et Jean-Michel Aulas devraient être sanctionnés.

« Ce qui s’est passé dans les tribunes, voire sur le terrain, sera sanctionné. Les joueurs sont sanctionnés quand ils font des erreurs et il y en a eues hier. Le petit Romain Alessandrini qui a pris un carton rouge sera sanctionné. Les supporters qui ont fait n’importe quoi vont le payer parce qu’il y aura certainement une suspension d’une partie de la tribune, ou du Stade-Vélodrome en entier. Par contre, il y a une spécificité française, c’est le comportement de nos présidents. De tous nos présidents ! Comment le président Thiriez va-t-il pouvoir les sanctionner ? Pour eux, il n’y a jamais de sanction. A la limite, on va les empêcher de vestiaires. Mais qu’est-ce que ça change pour eux ? (…). Lors de Rennes-Lilles de vendredi, le penalty que concède le Losc et l’expulsion d’Enyeama, c’est encore pire que ce qui s’est passé hier soir au Vélodrome et je n’ai entendu personne pleurer. A la fin du match, le président Labrune explique qu’il y a la responsabilité de la Ligue, des arbitres et de Lyon ! Il en veut à Lyon d’avoir fait tirer les corners à Valbuena ! », fait remarquer Eric Di Meco, qui espère que cette affaire permettra de changer la grille des sanctions, surtout en ce qui concerne les dirigeants des clubs de L1.

Share