Comme à l’OL, Gourcuff peut aussi pourrir un vestiaire

Comme à l’OL, Gourcuff peut aussi pourrir un vestiaire

Photo Icon Sport

International français libre de tout engagement, Yoann Gourcuff n’a toujours pas trouvé de point de chute.

Il faut dire que le milieu de terrain ne semble pas pressé de s’engager avec une formation de Ligue 1, alors que plusieurs clubs le courtisent ouvertement. Bordeaux, Rennes, Guingamp ou Montpellier ont déjà discuté avec lui ou son entourage, sans que cela n’aille beaucoup plus loin. Souvent, la situation financière n’a même pas été abordée, et on ne parle que d’un contrat d’un an, pour la seule saison qui vient de débuter. Pour Pierre Dréossi, ancien directeur sportif du Stade Rennais qui connaît forcément bien Gourcuff, tout pourrait bien se dénouer dans les dernières heures du marché des transferts, en fonction de ce qu’on lui propose. Mais les clubs aussi peuvent se montrer très prudents, par rapport notamment à son rendement, et surtout son comportement, à Lyon. 

Une offre de dernière minute pour tout changer ?


« Cela paraît logique de se dire qu'il joue la montre et attend d'avoir une offre qui réponde à 100% de ses critères, mais cela ne ressemble pas forcément à la mentalité de l'homme. (…) Il ne cherche pas forcément un plus gros club, mais un environnement où il se sent bien humainement et important sportivement. Beaucoup de choses se passent dans la dernière semaine voire les dernières 48h du marché. (… ) Gourcuff peut devenir un plan B pour une très belle équipe qui aura perdu un joueur à la toute fin du mercato, ce que j'appelle l'effet tiroir (…) Il apporte énormément de solutions dans le jeu, il peut changer une équipe, mais il peut devenir un problème dans un vestiaire à cause de ses absences répétées, comme à Lyon. C’est un pari pour le club qui le prendra », a rappelé l’ancien dirigeant du LOSC également. 

Share