Aulas gâche tout à l’OL balance une légende de l’ASSE

Aulas gâche tout à l’OL balance une légende de l’ASSE

Photo Icon Sport

Il y a près de deux ans, Jean-Michel Aulas avait annoncé qu’il avait changé, et qu’il se ferait désormais plus discret dans les médias pour laisser la place au jeu. Une bonne résolution qui a tenu un certain temps, même si ces dernières semaines, le président lyonnais est sur tous les médias, et n’hésite plus à en rajouter sur les réseaux sociaux, grâce à son célèbre compte Twitter. Une utilisation qui exaspère Jean-Michel Larqué, ancien capitaine de la grande époque des Verts, qui trouve que le patron de l’OL démontre par ce biais qu’il fait une vraie fixette sur l’ASSE, et que cela dessert son club. 

« Comme Jean-Michel Aulas a perdu à Lille (2-1), j’ai envie de lui remonter le moral. Sa dernière défaite en championnat datait de fort longtemps et c’était dans un endroit qu’il n’aime pas trop, le Chaudron. Jean-Michel Aulas est obnubilé par ces diables de Verts. La jalousie est mauvaise conseillère et il envoie parfois des tweets qui manquent de modestie. Ils sont plein de morgue, de dédain. Saint-Etienne et sa région sont peuplés, je le cite, "d’autistes et d’idiots"… Ça fait beaucoup non ? Je lui dirais les yeux dans les yeux que l’OL a un magnifique palmarès, qui n’est pas tout à fait au niveau de celui des Verts. Et que question légende ou épopée, il a du pain sur la planche (…) Je suis déçu car j’aime bien le chef d’entreprise qui a réalisé un projet assez exceptionnel. C’est rare dans notre sport et il le gâche énormément avec ça. Quand tu fais quelque chose de bien, ça permet à une personne de t’admirer. Quand tu fais quelque chose de mal, ce sont cinq personnes qui te haïssent. Voilà pourquoi sa cote d’amour est plutôt mauvaise que bonne. J’ai l’impression que son responsable de la communication devrait lui conseiller de se calmer. Ce serait bien de mettre la pédale douce alors que Lyon vit une situation extraordinaire. S’il le faisait avec un peu plus d’humour, ce serait mieux », a expliqué Jean-Michel Larqué, qui reste parfois, comme beaucoup, assez circonspect devant les envolées lyriques d’Aulas sur les réseaux sociaux. 

Share