Nantes ne tend pas son sac à Deaux

Nantes ne tend pas son sac à Deaux

Photo Icon Sport

Milieu de terrain du FC Nantes et d’un caractère expansif, Lucas Deaux n’est plus un titulaire indiscutable au FC Nantes ( 10 matches joués, dont 5 comme titulaire), et forcément cela le mine un peu. Connu pour son franc-parler, personne n’a oublié ses critiques sur les « Lyonnais qui chialent tout le temps », Lucas Deaux a décidé que face à sa situation plus instable il se devait d’être plus discret. Mais malgré ce statut, le milieu nantais ne veut surtout pas qu’on croit que son départ en fin de saison est déjà programmé.

« Maintenant, quand un mec ne joue pas deux mois, il faut partir. Je ne suis pas comme ça. C'est mieux d'avoir de la stabilité, dans mon couple comme ailleurs. À moi de prouver que je peux avoir ma place. Je ne peux pas partir sur un échec. Après, si c'est toujours comme ça à la fin de la saison, il faut qu'on en discute. Certains de mes coéquipiers voient quand on est déçu, ils viennent te parler, ça fait plaisir. Mais le foot est le plus personnel des sports collectifs. Même moi, quand je jouais, j'avais des petites attentions pour les autres, mais il faut faire attention à soi, on n'est pas à l'abri que le mec qu'on console vienne prendre ta place. Je rigole avec eux comme d'habitude même si, parfois, on a envie de péter les plombs. Mais ça ne me ressemblerait pas. Après, chez moi, j'ai déjà craqué deux ou trois fois. Ça ne veut pas dire que j'ai pris un marteau et que j'ai éclaté un mur… », explique, dans l’Equipe, Lucas Deaux, qui devrait être titularisé dimanche contre l’AS Saint-Etienne à La Beaujoire.

Share