Kita se fâche à Nantes et vise Der Zakarian

Kita se fâche à Nantes et vise Der Zakarian

Photo Icon Sport

Battu samedi dans les toutes dernières secondes du match à Montpellier, le FC Nantes pointe à la dixième place en Ligue 1, mais les Canaris n’ont finalement que cinq points de retard sur Caen, troisième. Quoi qu’il en soit, cela ne plait pas du tour à Waldemar Kita, le président de Nantes estimant que son équipe devrait être sur le podium et nulle part ailleurs. Dans Presse-Océan, le dirigeant du FCN fait part de son mécontentement et affirme que Michel Der Zakarian va devoir beaucoup plus prendre en compte les demandes des dirigeants.

« Non, je ne suis pas du tout content. Ce n’est pas une question de classement. On a eu des opportunités d’être beaucoup mieux classés. C’est dommage qu’on ne les ai pas saisies. Aujourd’hui, il nous manque cette capacité d’adaptation à certaines circonstances. On devrait avoir six points de plus (…) On a des joueurs de valeur avec des qualités supérieures à l’année dernière. J’aurais préféré qu’on s’en serve mieux (…) Ce qui est très important, c’est de voir si on a suivi la philosophie mise en place en début de saison. La direction est là pour donner certaines instructions, une certaine stratégie. Et si on ne suit pas les directives… On fera le point pour savoir ce qui était bien, ce qui ne l’était pas. Je m’entends très bien avec le staff, y compris avec Michel. Maintenant, il y a le côté humain d’une part et le travail de l’autre. Aujourd’hui, il faut que le staff comprenne qu’il y a certaines exigences… Il faut aussi accepter qu’il y ait une direction, un capitaine sur le bateau ayant défini certaines règles. Et ces règles doivent être respectées par les cadres supérieurs. Sinon, ça ne va pas marcher », prévient très clairement Waldemar Kita, décidé à faire respecter ses prérogatives. Michel Der Zakarian, dont le bail au FC Nantes s’achève en fin de saison, aura reçu 5 sur 5 ce message de la direction. La longue histoire entre le patron du FCN et son coach n'est plus à ça près...

Share