Monaco a vendu du rêve à ses supporters, c'est légal

Monaco a vendu du rêve à ses supporters, c'est légal

Photo Icon Sport

Les supporters de l’AS Monaco avaient la gueule de bois mardi matin, au lendemain de la fermeture du marché des transferts. Car les fans monégasques se sont aperçus du changement de politique de leur club fétiche, lequel a accepté de se séparer de ses meilleurs joueurs achetés un an plus tôt. Les départs de James Rodriguez et de Radamel Falcao suffisent en effet pour comprendre que l’ASM n’a plus l’ambition de bousculer le PSG ou d’autres grands clubs européens, ce qui contredit les affiches de promotion du club de la Principauté et surtout la hausse des tarifs d’abonnement. Certains supporters ont donc envisagé de demander le remboursement de leur abonnement, une requête qui n’aurait aucune chance d’aboutir selon l’avocat Rhadamès Killy.

« La période du mercato est connue de tous, a expliqué l’avocat à Scan Sport. Donc les consommateurs savent que la composition d'une équipe peut changer. C'est d'ailleurs le cas des tournois de tennis dont les participants ne sont pas nécessairement connus avant le début du tournoi. Il ne semble pas y avoir matière à contentieux. Le club participe au championnat de Ligue 1 ce qui est l'objet de l'abonnement, non? (…) En l'état des informations en notre possession, Falcao et Rodriguez faisaient bien fait partie de l'effectif monégasque au moment où la campagne été lancée, a-t-il ajouté. L'effectif peut changer, c'est une règle du championnat connu des abonnés. Il en irait autrement si la campagne avait comporté l'image d'un joueur n'ayant jamais appartenu au club. » En gros, les supporters mécontents doivent se faire une raison et attendre un éventuel geste commercial, comme l’ASM a pu le faire avec Manchester United… 

Share