OM : Dana, Iran, le point sur la vente du club

OM : Dana, Iran, le point sur la vente du club

Photo Icon Sport

Margarita Louis-Dreyfus avait prévenu, si elle a bien mis l’Olympique de Marseille si cher à son défunt mari en vente, c’est pour lui offrir un investisseur capable de remettre le club au sommet.

Il n’y aura donc pas de grande braderie ou de cession à la première proposition venue, puisque la femme d’affaire cherche un propriétaire capable d’avoir les reins solides sur le long terme. C’est aussi pour cela que les tractations durent depuis plusieurs mois, et que, selon Le Parisien, une vente de l’OM avant la fin de l’année civile reste peu probable. En effet, le quotidien affirme que MLD n’a pour le moment pas regardé avec grand intérêt l’offre iranienne, tandis qu’elle ne prendrait pas très au sérieux les discussions avec Pablo Dana, qui fait beaucoup de bruit mais n’avance pas énormément.

Et pourtant, si le banquier italien a déjà détaillé devant les médias un plan de relance qui varie tout de même beaucoup selon les versions, l’intérêt des Iraniens pour l’OM n’est pas du tout imaginaire. Selon France Football, un fonds de l’état perse a annoncé son intérêt depuis le mois d’avril, et a avancé concrètement ces dernières semaines avec son enregistrement au Luxembourg, et une volonté affichée de racheter le club pour 100 ME. Pour le moment, le fameux Igor Levin ferait obstacle à cette solution, ce qui laisse penser, une fois encore, qu’une issue rapide n’est pas envisageable. Voilà aussi pourquoi Vincent Labrune, que l’on annonce éternellement vers la sortie mais qui traite les affaires courantes, continue de s’activer sur le marché des transferts pour une saison qui débutera très probablement avec la configuration actuelle.

Share