Avant Naples-OM, Anigo a pensé au suicide

Avant Naples-OM, Anigo a pensé au suicide

Photo Icon Sport

A peine la saison 2013-2014 de l’OM commencée, José Anigo avait vécu un drame personnel avec le décès de son fils Adrien, abattu dans un règlement de compte à Marseille. Une perte d’autant plus difficile à vivre que l’ancien directeur sportif olympien envisageait d’éloigner son fils de la cité phocéenne en l’emmenant avec lui au Maroc, comme il l’a révélé dans Paris-Match : « A Marseille, il y a toujours quelqu'un du passé qui vous rattrape. Impossible de s'extirper des griffes du Milieu, sauf en fuyant. Adrien voulait le faire, emmener sa famille loin d'ici, nous suivre au Maroc. Et recommencer une autre vie. C'était prévu en 2014, a confié José Anigo. Mais il nous a manqué six mois pour le sauver… » Un épisode qui a bien failli coûter la vie à José Anigo puisque ce dernier a admis qu’il n’était pas passé loin du suicide lors d’un déplacement de l’OM à Naples en Ligue des champions.

« Lors d'un déplacement à Naples avec l'OM, en octobre dernier, j'ai songé à rejoindre Adrien. Nous étions sur la terrasse d'un grand hôtel et je regardais en bas, en pensant que c'était le bon endroit pour partir. J'ai senti ma vie tenir à un fil. Puis j'ai réalisé que je ne pouvais pas abandonner ma famille », a expliqué l’actuel recruteur de l’OM sur le continent africain, lequel a également confié qu’il ne comptait pas revenir à Marseille étant donné le traitement des supporters et de la presse à son égard. 

Share