PSG : Mbappé arnaqué par le Qatar, qu’il arrête de pleurer !

PSG : Mbappé arnaqué par le Qatar, qu’il arrête de pleurer !

Pour prolonger au Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé s’est vu promettre des actes forts au sein d’une équipe totalement construite autour de lui. Ce n’est pas le cas, Messi et Neymar brillent, et l’attaquant français doit désormais digérer cette « douille » mise par le Qatar. 

L’été est terminé, et Kylian Mbappé déchante au Paris SG. Sur les derniers matchs, depuis son retour des matchs internationaux avec l’équipe de France, le numéro 7 parisien est méconnaissable. Sur ce début de saison, les stars de la formation parisienne sont Lionel Messi, joueur le plus utilisé par Christophe Galtier avant le match face à Reims, et Neymar, le plus décisif avec ses buts et ses offrandes. Seule star du Paris SG au coup d’envoi ce samedi à Delaune, Mbappé n’a pas pu se montrer à son avantage, trop esseulé à ses yeux en attaque. Le champion du monde 2018 ne cache plus qu’il aurait aimé un véritable « 9 » pour avoir la liberté d’évoluer sur plusieurs postes de l’attaque.

Il n’a pas eu gain de cause sur plusieurs sujets, et cela agace visiblement Kylian Mbappé, qui a laissé apparaitre un message équivoque sur les réseaux sociaux avec un #pivotgang qui rappelle ses déclarations sur le système de jeu de l’équipe de France qui lui est plus favorable. Une situation que Christophe Galtier a bien compris, lui qui a accepté d’évoquer la situation de son attaquant français en conférence de presse, avant le match face au Benfica Lisbonne. « Je ne sais pas ce qui a été dit à Kylian avant que j'arrive. Mais tout au long de la préparation, nous avons discuté avec le président et Luis Campos pour avoir un quatrième attaquant avec un autre profil afin de pouvoir évoluer avec deux hommes en pointe. Et permettre à Kylian d'évoluer dans sa zone préférentielle. Ce joueur n'est pas arrivé », a souligné l’entraineur du PSG, qui avait déjà fait comprendre qu’il n’était pas satisfait du recrutement devant, et aurait aimé un buteur de stature internationale pour offrir justement cette liberté à Kylian Mbappé. Même si cela aurait probablement mis Galtier dans une situation très compliquée avec un rôle à trouver pour Lionel Messi et Neymar, et un déséquilibre au sein de l’équipe vu que le Brésilien est finalement resté à Paris. 

Mbappé a été naïf, tout simplement

C’est justement là que se situe probablement le problème. En effet, quand il a négocié sa prolongation, Mbappé s’est certainement vu promettre des choses qui n’ont pas été suivies par les faits. Le départ de Neymar, l’arrivée d’un grand attaquant, rien de tout cela n’a eu lieu et l’ancien monégasque est en train de se rendre compte que les promesses de l’été n’ont pas été tenues. Le Qatar lui a déroulé le tapis rouge pour le convaincre de rester, mais il y a tout de même des limites, et Mbappé n’a pas été assez lucide ou méfiant pour se rendre compte que cela ne pouvait pas devenir le Mbappé Saint-Germain. C’est ce qu’a tenu à souligner Ludovic Obraniak dans une séquence très musclée sur La Chaine L’Equipe, où il demande au buteur du PSG de se réveiller désormais et d’accepter cette nouvelle donne. « Il se trompe de combat à mon sens. Je peux comprendre qu’il y ait une certaine rancune et colère. On lui a promis des choses et ces choses-là n’ont pas l’air d’être tenues. Néanmoins, il a été très naïf sur le fait qu’un club ne peut pas battre avec le coeur d’un seul homme. Ce n’est pas possible. Oui, Neymar et Messi reviennent en forme. Il a été aussi naïf de penser que ces deux-là allaient rester dans l’état où ils étaient la saison d’avant. Ce n’est pas lui qui impulse totalement l’image et la stratégie du PSG en ce moment. Mais ça reste le joueur majeur de cette équipe. Il a juste à s’enlever les mauvais trucs de la tête, se remettre au boulot, jouer pour le collectif, marquer des buts. Il l’a fait par le passé, il a été altruiste, il sait le faire. Qu’il se mette avec les deux autres et qu’ils aillent chercher la Ligue des Champions et tout le monde sera content. Oui, je sais, on lui a promis des trucs, il a pris une douille. Bah oui, ça fait mal, il a été naïf de penser qu’on allait tout lui donner et lui servir sur un plateau. Qu’il se remette au boulot, et basta », a livré l’ancien meneur de jeu de Metz, Bordeaux et Lille notamment, pour qui le Qatar a su dire tout ce que Mbappé avait besoin d’entendre pour le convaincre de rester, sans pour autant se plier totalement à ses exigences pendant le reste de l’été. Une pilule visiblement difficile à digérer pour l’attaquant français, qui doit désormais retrouver la forme, le sourire et le chemin du but. Pour le bien du PSG, et aussi pour l’un de ses grands objectifs de la saison : la Coupe du monde avec les Bleus et ses pivots.