OM : Florian Thauvin était chaud pour signer à l’OL !

OM : Florian Thauvin était chaud pour signer à l’OL !

En fin de contrat, Florian Thauvin a décidé de rejoindre les Tigres au Mexique. Mais l'ailier de l'OM a été très intéressé par l'OL et l'offre de Jean-Michel Aulas. 

Le discret départ de Florian Thauvin de l’Olympique de Marseille ne fait pas vraiment pleurer dans la cité provençale. Blessé toute la saison passée, il n’a pas retrouvé son meilleur niveau, même si ses statistiques sont correctes. Sa capacité à faire la différence, à faire basculer une rencontre, n’est toutefois plus au rendez-vous ces derniers temps. De même que son attitude, un brin nonchalante, sur le terrain. Le champion du monde 1998 a donc décidé de tenter de relancer sa carrière, convaincu par le forcing de son ancien compère André-Pierre Gignac, devenu une véritable idole au Mexique. Direction donc les Tigres de Monterrey. Il se disait ces derniers temps qu’en l’absence de propositions sérieuses, Florian Thauvin avait donc fait ce choix de rejoindre l’Amérique Centrale. Ce n’est pas le cas. Tout d’abord car l’OM lui a fait une offre qu’il a lui-même révélée, et qui semblait très généreuse pour le conserver. Pas intéressé, « Flotov » a eu d’autres propositions.

Crystal Palace et le FC Séville lui ont fait la cour, mais ce fut également le cas de l’Olympique Lyonnais. Ce mardi, L’Equipe confirme ainsi la volonté de Jean-Michel Aulas de faire venir le Marseillais pour dynamiter son attaque, qui va se retrouver orpheline de Memphis Depay. Et cet intérêt était visiblement réciproque. En effet, le quotidien sportif affirme que Thauvin a attentivement écouté la proposition lyonnaise, et n’y était clairement pas opposé. Il a préféré dire oui à la très généreuse offre des Tigres et au dépaysement total, mais cela démontre une nouvelle fois, après Jérémy Morel, Nicolas Nkoulou, Rudi Garcia ou Mathieu Valbuena, le président Aulas adore fouiller du côté de l’OM pour faire son mercato. Les précédents avec Valbuena et Garcia, et les accueils houleux qu’ont eu les deux hommes au Vélodrome, n’ont visiblement pas échaudé le dirigeant de l’OL, persuadé qu’il ne fallait jamais se priver d’un joueur qui peut apporter des buts et des passes décisives, même s’il vient directement de l’ennemi marseillais.