Mercato : Liverpool fait saliver Coman en plein Euro

Mercato : Liverpool fait saliver Coman en plein Euro

L'avenir de Kingsley Coman se joue en ce moment, avec des gros bras qui essayent de séduire le Bayern Munich et l'ailier français.

Auteur d’une entrée en jeu très intéressante face au Portugal, Kingsley Coman a marqué des points et postule à une place de titulaire face à la Suisse, surtout en l’absence d’Ousmane Dembélé, forfait pour l’Euro. Cela dépendra bien évidemment du système mis en place par Didier Deschamps, mais l’ailier tricolore a ses chances désormais. Une mise en valeur qui pourrait provoquer indirectement son transfert. En effet, le torchon brûle entre Coman et son club du Bayern Munich. Tout s’est dégradé très rapidement, puisque l’ancien joueur de la Juventus et du PSG a visé trop haut en réclamant une prolongation de contrat avec un énorme salaire, ce qui a eu le don d’agacer au plus haut points les dirigeants bavarois. Ces derniers ont tout simplement indiqué la sortie à leur virevoltant attaquant. Et dans ce dossier, tout s’accélère puisque Liverpool fait le forcing pour récupérer le joueur.

Selon la Gazzetta dello Sport, le club anglais vient de lâcher 35 ME pour faire sa première offre afin de s’offrir Kingsley Coman. L’international français, malgré sa présence à l’Euro, suit forcément ce dossier de près, mais pour le moment, il n’y a pas de feu vert pour négocier avec les Reds. En effet, le Bayern Munich a fait savoir qu’il réclamait 60 ME pour lâcher son ailier, sous contrat jusqu’en juin 2023. Une somme très copieuse mais qui s’explique aussi par le pédigrée des équipes qui suivent l’international français. En effet, récemment, Barcelone et Manchester United se sont renseignés à son sujet, sans proposer de montant pour un transfert pour le moment. Avec un tel succès, on comprend mieux pourquoi le club de Bavière se montre gourmand, et espère récolter une belle somme avec un joueur qui a récemment demandé à ce que son salaire soit doublé, pour atteindre les 17 ME par an tout de même.