Mercato : Lionel Messi a rendez-vous aux Etats-Unis

Mercato : Lionel Messi a rendez-vous aux Etats-Unis

Selon le site espagnol TodoFichajes, Lionel Messi serait prêt à jouer une saison de plus avec le Barça avant de rejoindre l'Inter Miami de David Beckham en 2022.

Après un début de saison compliqué, sans doute perturbé par les doutes autour de son avenir au Barça, Lionel Messi a remis les point sur les i. Éblouissant depuis plusieurs semaines, il a encore inscrit un doublé lors de la dernière victoire des Blaugranas contre Getafe jeudi dernier. Actuellement Pichichi de Liga avec 25 buts en 29 matchs, le numéro 10 a permis au Barça de totalement se relancer dans la course au titre. En fin de contrat en juin prochain et longtemps annoncé du côté du PSG ou de Manchester City, le sextuple ballon d'Or pourrait bien finalement... rester à Barcelone. S'il y a encore quelques semaines, une prolongation de Messi semblait totalement impossible, un tel évènement est aujourd'hui très crédible, mais pas à n'importe quelles conditions. En effet, si l'on en croit les informations du site espagnol TodoFichajes, Lionel Messi aurait une idée bien précise pour la suite de sa carrière : évoluer en Major League Soccer.

Messi en MLS en 2022

D'après le média espagnol, l'Argentin serait prêt à prolonger avec le Barça à une condition : pouvoir partir dès 2022. La Pulga prolongerait donc son contrat d'une saison, ou de plusieurs mais avec une clause l'autorisant à rejoindre la MLS dès l'année prochaine. Aux Etats-Unis, Messi rejoindrait l'Inter Miami, la franchise crée par David Beckham. Si un retour aux Newell's Old Boys en Argentine a un temps été évoqué, Lionel Messi privilégie une fin de carrière aux USA, convaincu que le développement du football ainsi que les nombreuses opportunités de business autour de son image seront plus importants. À l'Inter Miami, il retrouverait Gonzalo Higuain et jouerait également aux côtés de Blaise Matuidi. Avant de, pourquoi pas, évoluer enfin sous le même maillot que son rival de toujours Cristiano Ronaldo, comme le rêve David Beckham.