Mercato : Eden Hazard à Liverpool, la folle rumeur

Mercato : Eden Hazard à Liverpool, la folle rumeur

Dépouillé par la CAN, Liverpool va tenter de faire venir Eden Hazard du Real Madrid. C'est un voeu de Jurgen Klopp, pas vraiment partagé ailleurs. 

Décevant depuis sa signature au Real Madrid, Eden Hazard essaie enfin de vivre une saison pleine, sans blessure ni baisse de régime. Considéré comme un remplaçant par Carlo Ancelotti, le Belge ne parvient pas réellement à gagner du temps de jeu, y compris quand des joueurs offensifs majeurs sont absents. Encore une fois, il était sur le banc de touche ce dimanche contre Getafe, et son entrée en jeu a permis de montrer qu’il pouvait encore apporter, même s’il n’a pas réussi à amener l’égalisation de son équipe. Néanmoins, l’été prochain, le Real Madrid va recruter du lourd en attaque, et sa place est clairement remise en cause. Voilà qui pourrait faire les affaires de Liverpool.

Un prêt de 6 mois pour Hazard ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Eden Hazard (@hazardeden_10)

En effet, peu soucieux de l’attachement du Belge à Chelsea, Jurgen Klopp a fait part à ses propriétaires de son désir de récupérer Eden Hazard cet hiver. Le but est bien évidemment de compenser les départs à la CAN de l’Egyptien Mohamed Salah et du Sénégalais Sadio Mané. Un bruit qui a mis les fans des Blues en ébullition, tant un retour de leur meneur de jeu pour un autre club de Premier League que Chelsea les décevrait. Même pour un simple prêt, ce que Klopp aimerait négocier avec le Real Madrid. Mais le manager des Reds est tout de même loin du compte, car selon le journal espagnol El Nacional, les dirigeants de Liverpool ne sont pas spécialement chauds pour récupérer Eden Hazard, jugeant son salaire trop important par rapport à son rendement. Il faut dire que le Diable Rouge avait signé au Real Madrid en se retrouvant parmi l’un des meilleurs joueurs au monde après une Coupe du monde 2018 épatante. Mais depuis, le Real Madrid n’a pas trop vu où étaient passés les 100 millions d’euros dépensés pour le faire venir.