TV : Pierre Ménès s'explique et reste sur Canal+

TV :  Pierre Ménès s'explique et reste sur Canal+

Invité de C8 ce lundi soir, Pierre Ménès s'est défendu face aux accusations sorties après la diffusion du documentaire de Marie Portolano. Mais le consultant de Canal+ s'est perdu dans ses explications, même s'il dit ne rien craindre pour son avenir.

24 heures après le début de la polémique initiée par les révélations sur son comportement à l’encontre de Marie Portolano, dont il avait soulevé la jupe et touché les fesses sur le plateau du CFC, mais également sur ses baisers forcés à deux autres journalistes, Pierre Ménès était invité ce lundi soir de Cyril Hanouna sur C8. Une chaîne qui appartient au même propriétaire que Canal+. Le consultant vedette de la chaîne cryptée voulait s’expliquer sur ce comportement qualifié « d’agression sexuelle » par les autorités, et soutenu par l’animateur, il s’est d’abord fait passer pour une victime des réseaux sociaux, avant de confier qu’il ne souvenait plus de ce qu’il avait fait à Marie Portolano.

Pierre Ménès ne se souvient plus de rien

« Je n’ai aucun souvenir de cette émission et de cette scène, je précise que c’était le dernier CFC avant mon opération, j’avais le masque de le mort, je n'étais pas dans mon état normal (…)  Il faut prendre les gens comme ils sont, j'ai été embauché parce que je suis un personnage, si je ne peux plus chambrer une meuf parce que c'est une meuf, c'est insupportable (…) Ma vie professionnelle a été jalonnée de filles, et j’ai jamais eu de problème avec personne. Je regrette profondément l’image que l’on donne de moi. Je vis mal cette polémique, car ce n’est pas moi, je ne suis pas comme ça (…) Ce que je faisais il y a 5 ou 10 ans, je ne peux plus le faire, c’est comme cela, l’époque a changé (…) Les gens ont raison d’être en colère de m’en vouloir, mais j’ai changé notamment depuis ma greffe et je suis revenu différent, j’ai énormément de regrets et plus jamais je n’aurai un tel comportement », a expliqué Pierre Ménès, qui annonce avoir le soutien entier et total de Canal+ et ne pas craindre pour son avenir sur la chaîne.