TV : Mohamed Bouhafsi s'attaque à Eric Zemmour

TV : Mohamed Bouhafsi s'attaque à Eric Zemmour

L'ancien patron de la rédaction de RMC Sport a décidé de répondre aux récents propos d'Eric Zemmour. Et Mohamed Bouhafsi le fait de manière plutôt efficace, le tacle étant viril mais correct.

Longtemps à la tête des infos footballistiques de RMC, Mohamed Bouhafsi a décidé de quitter la radio afin de rejoindre le service public et de s’exprimer sur des sujets autres que ceux liés au ballon rond. Désormais journaliste et chroniqueur de C à Vous sur France 5, Mohamed Bouhafsi n’a rien perdu de son mordant en s’exprimant sur d’autres sujets. S’il était samedi soir du côté de Caen afin d’assister au match de Ligue 2 entre le SMC et Pau, le journaliste a eu ensuite l’occasion de tomber sur l’émission On est en direct, animé par Laurent Ruquier, lequel avait invité Eric Zemmour. Ce dernier, qui devrait bientôt annoncer sa candidature à l’élection présidentielle si l’on en croit les rumeurs, s’est lancé dans une longue tirade avant de conclure qu’il « interdirait les prénom non-français comme Mohamed ».  Une phrase qui avait pour but de faire du buzz dans une thématique qu'Eric Zemmour apprécie, et cela a évidemment le cas.

 

Visé au premier chef, même si évidemment Eric Zemmour ne parlait pas précisément de lui, Mohamed Bouhafsi a réagi via Instagram à la violente charge signée du polémiste. « Ils s’appelaient : Ahmed Merabet a essayé d’arrêter les terroristes de Charlie Hebdo. Imad Ibn Ziaten est mort sous les balles d’un terroriste car militaire de l’armée française. Ouassini Bouarfa, soldat des commandos Kieffer qui ont libéré la France. Kadour Benghabrit, recteur de la Grande Mosquée pendant la guerre, a sauvé au moins 1732 juifs et résistants français. Ils s’appellent : Zinédine Zidane, avec 21 autres copains, nous a fait gagner la Coupe du monde. Leila Slimani fait rayonner notre culture et notre littérature. L’amour de la France ce n’est pas un prénom sur un bout de papier, c’est un engagement quotidien et perpétuel. Ce n’est pas un choix de prénom que l’on subit à la naissance mais une vie de fierté pour rendre heureux les siens et ses concitoyens. L’amour de la France, c’est Stéphane, Karim, Angeline, Mamadou, Nassira. Etre français, ce n’est pas un prénom, c’est un état d’esprit. La force de notre pays n’est pas la désunion mais plutôt l’envie de croire en le talent de chacun. Non pas pour son prénom mais par ce qu’il peut apporter à la France et au collectif », a écrit Mohamed Bouhafsi en réponse à Eric Zemmour sans jamais le citer.

Les commentaires sont désactivés.