ASSE : Une charnière centrale vieille et lente ? Subotic s'énerve

ASSE : Une charnière centrale vieille et lente ? Subotic s'énerve

Photo Icon Sport

Avant d'aborder la rencontre de dimanche contre Rennes en Ligue 1, Neven Subotić a répondu aux critiques en délivrant un discours optimiste.

Cette saison, les Verts ont le quatrième effectif le plus vieux d'Europe, avec 28,7 ans de moyenne d'âge. Et parmi les joueurs ayant de la bouteille, la charnière centrale est pour le moins expérimentée, avec Neven Subotić et Loïc Perrin. À 29 et 33 ans, les deux défenseurs centraux de l'ASSE forment probablement l'une des paires les plus âgées du championnat de France. Si cela est considéré comme un problème par certains suiveurs, qui évoquent un manque de rapidité et de réaction, notamment de la part du capitaine du club du Forez, l'international serbe, lui, préfère utiliser cette expérience comme une force pour la suite de la saison.

« Le début de saison ? La position actuelle de l'équipe est plutôt bonne. Mais nous aurions pu marquer davantage. Je pense que nous pouvons accomplir, ensemble, une très belle saison. Nous avons une stabilité dans nos résultats. Contre Rennes, ce sera un gros match. Ils possèdent des joueurs très talentueux. C’est intéressant de se mesurer à une telle formation. La paire avec Perrin ? Depuis janvier, avec Loic Perrin nous avons plutôt bien fonctionné. Notre expérience nous aide à lire les situations, anticiper, et compenser. Je ne connais pas de championnat en Europe où les défenseurs sont plus rapides que les ailiers. C’est normal. L'avenir ? Je suis venu ici car il y avait un challenge, le club était aussi très stable. Le défi proposé par le coach Gasset était excitant. Je ne sais pas de quoi mon avenir sera fait, mais j’aime les challenges », a lancé, en conférence de presse, Subotic, qui estime donc que les critiques à l'égard de la charnière centrale de l'ASSE sont injustifiées, surtout que Sainté a la sixième défense de L1 avec douze buts encaissés en neuf journées.