ASSE : Les Verts ont bonne mine, Guillou déchainé

ASSE : Les Verts ont bonne mine, Guillou déchainé

Deux matchs nuls pour débuter la saison, l’ASSE a connu mieux mais pour une équipe qui ne s’est pas renforcée de l’été, le bilan est correct.

Surtout que le dernier match face au RC Lens, qui s’est soldé par un nul spectaculaire et engagé (2-2), permet de rappeler que la jeunesse stéphanoise sait aussi avoir du répondant quand nécessaire. Mais surtout, la crainte des fans des Verts en ce début de saison était de n’avoir aucun poids en attaque, et avec Wahbi Khazri et Denis Bouanga, sans oublier un Romain Hamouma toujours affuté, les « anciens » savent encore faire parler la poudre. Un comportement qui réjouit Patrick Guillou, toujours aussi prolixe dans sa chronique pour Le Progrès, et a qui tenu à faire un long parallèle avec le vocabulaire de la mine. 

« Les Verts vont enfin au charbon. Mine de rien, « ça a de la gueule ». C’est l’extase. Coke en stock. Le Nirvana. Pardon pour « l’emphase Germinale ». Wahbi Khazri en vrai porion montre l’exemple. Depuis des mois, il est irréprochable. Tour à tour écarté, dans la salle des pendus, sur la pelouse. Il a troqué le bleu de chauffe contre le costume de sauveur. Il le porte bien. C’est le facteur X. Celui qui montre la voie. Premier de cordée, il creuse les galeries et guide les galibots. Pas de coup de grisou à l’horizon. Bien au contraire, accompagné d’un Denis Bouanga ragaillardi, ils jouent les boutefeux. Grâce à ces deux leaders d’attaque, les matches sont plus faciles. Mise en confiance, l’équipe est beaucoup plus cohérente. Dans son organisation et dans sa structure », a souligné l’ancien défenseur des Verts, qui met en avant le travail réalisé par Claude Puel pour trouver le bon équilibre. Même si tout cela demeure très fragile et demandera confirmation avec enfin une victoire,