SRFC : Captain Obvious a parlé, c'est mort pour les deux premières places

SRFC : Captain Obvious a parlé, c'est mort pour les deux premières places

Photo Icon Sport

Si le Stade Rennais va mieux depuis quelques jours, Wahbi Khazri n'a pas hésité à monter au front pour défendre Christian Gourcuff tout en rejetant un peu la faute sur les joueurs.

Après dix journées de Ligue 1, Rennes est quinzième avec trois points d'avance sur la zone rouge. Au plus bas après une défaite contre Guingamp le 14 octobre (0-2), le club breton a ensuite subi un tremblement de terre avec les faux départs de René Ruello, le président, et Christian Gourcuff, l'entraîneur. Sauf que depuis, les choses vont mieux au SRFC puisque les rouges et noirs viennent d'enchaîner deux victoires de suite, contre Lille en L1 (1-0) et face à Dijon en Coupe de la Ligue (2-1). Mais ce n'est pas pour autant que Rennes est soigné et que Gourcuff est sauvé. Et ça, Wahbi Khazri en a bien conscience.

« Christian Gourcuff, c'est un bon entraîneur, qui a une philosophie de jeu, avec qui on travaille bien, même si on n'a pas eu les résultats escomptés. C'est nous, sur le terrain, qui devons nous bouger. Le coach a une part de responsabilité mais nous, sur le terrain, on a une grosse part aussi. Parfois on a tendance à frapper trop facilement sur l'entraîneur, mais s'il me dit de faire une course de dix mètres et que je ne la fais pas, c'est moi qui est fautif. Les paroles c'est bien, mais maintenant il faut des actes. Il ne faut pas oublier qu'on n'est qu'à la 10e journée. On a le temps. Je pars du principe que les deux premières places sont occupées, et que de la troisième à la sixième tout est possible. Sur les matchs qu'on a fait à Geoffroy-Guichard (2-2) ou au Vélodrome (3-1), je ne vois pas ce qu'on a à envier à Saint-Etienne et Marseille. Après, c'est au niveau de la régularité. Quand je vois ce qu'on est capables de faire contre Saint-Etienne et Marseille et qu'on n'arrive pas à le reproduire contre Caen et Guingamp, c'est qu'on a encore un problème. Contre les grosses équipes on répond présents et on est même au-dessus d'elles », a balancé, sur RMC, le milieu tunisien, qui estime donc que Rennes peut viser les places européennes en L1 cette saison. Une sacrée ambition après un départ catastrophique...