Mercato : Martin Terrier, sa folle saison excite l’Europe

Mercato : Martin Terrier, sa folle saison excite l’Europe

Icon Sport

Auteur de 21 buts en championnat cette saison, Martin Terrier a été nominé pour remporter le titre de meilleur joueur de Ligue 1 aux Trophées UNFP.

Nominé aux côtés de Kylian Mbappé, Dimitri Payet, Lucas Paqueta et Wissam Ben Yedder, l’attaquant du Stade Rennais aura du mal à rafler la mise. Mais la progression est déjà énorme pour Martin Terrier, qui est passé de l’anonymat ou presque à Lyon à un statut de joueur clé du Stade Rennais, actuel troisième de Ligue 1. Avec 21 buts en championnat depuis le début de la saison, l’ancien buteur de Strasbourg a prouvé qu’il était l’un des meilleurs joueurs de Ligue 1, une véritable prouesse qui ne passe pas inaperçue à l’étranger. Et pour preuve, le Corriere dello Sport évoque ce mercredi le nom de Martin Terrier dans ses colonnes. A en croire le journal italien aux pages roses, Martin Terrier est l’une des pistes sérieuses de Naples, qui souhaite régénérer son secteur offensif lors du prochain mercato estival.

Martin Terrier ciblé par Naples cet été

Du côté de Naples, le départ de Lorenzo Insigne est par exemple acquis et pour le remplacer, Aurelio De Laurentiis souhaite un joueur disposant du même profil. A savoir un buteur aussi bien capable d’évoluer dans l’axe ou sur un côté, ce qui est totalement le cas de Martin Terrier. Evidemment, l’actuel troisième de la Série A souhaite miser sur un joueur efficace. Là aussi, l’attaquant rennais et ses 21 buts en 2021-2022 coche la case. Reste maintenant à voir si le choix final de Naples se portera sur Martin Terrier alors que d’autres buteurs, moins polyvalents, sont également sur la short-list du club italien. Sébastien Haller (Ajax Amsterdam) ainsi que Gianluca Scamacca (Sassuolo) sont par exemple pistés par Naples, qui étudiera toutes les options avant de se jeter à l’eau du prochain mercato. Par ailleurs, on ne sait pas encore le montant réclamé par le Stade Rennais pour un éventuel transfert de Martin Terrier, dont le contrat en Bretagne court jusqu’en juin 2025.